CAN 2023 : RDC-Gabon décalé par la CAF à 2O h GMT

La rencontre de la première journée des qualifications à la CAN 2023 entre la RDC et le Gabon se jouera finalement à 20h GMT, soit 21h de Kinshasa.

Initialement prévue pour ce samedi 04 juin à 16h30 GMT, au Stade des Martyrs, ce changement est subséquent à la demande de la Fédération Gabonaise de Football.

En effet, la délégation gabonaise n’a pu rallier Kinshasa hier vendredi, et n’est pas non plus sûre d’arriver ce samedi avant 17h. De là, une demande de décalage a été formulée à la CAF. Et l’instance du foot continental a été favorable.

La FECOFA campe sur sa position

Cependant, la requête du report du match au jour suivant envoyée par la même FEGAFOOT, a visiblement été rejetée, car n’ayant pas rencontré l’assentiment de la FECOFA.

On se souviendra que vendredi soir, la fédération gabonaise a introduit une deuxième demande de « reprogrammation » du match face à la RDC. Mais, à Kinshasa, le comité exécutif de la FECOFA n’a pas changé sa position et tient mordicus au respect de la programmation de départ. « Le match doit avoir lieu à 16h00 GMT (17h à Kinshasa) », a indiqué une source au sein de la fédération.

Toutefois, dix-neuf membres de la délégation gabonaise doivent atterrir dans la capitale congolaise en fin d’après-midi. D’après le dernier communiqué de la FEGAFOOT, le premier groupe va poser les valises à l’aéroport de N’Djili à 17h30 de Paris, une heure de moins à Kinshasa.

La rencontre étant prévue à 16h GMT, 17h à Kinshasa, les Panthères n’auront qu’une heure et demie pour être au Stade des Martyrs. C’est ce casse-tête qui a obligé les Gabonais à solliciter la reprogrammation du match à 21h de Kinshasa, soit trois heures après le programme initial du coup d’envoi.

Lire :  Haut-Uélé : des militaires terrorisent le village d’origine de Corneille Nangaa

En fin de compte, c’est la CAF qui a décidé de passer outre le refus de la fédé congolaise, pour sauver les gabonais. Lire aussi: CAN 2023 (Q) : Yoane Wissa, Meschack Elia, Jackson Muleka et 11 autres Léopards déjà à Kinshasa