Le Président Denis Kadima a travaillé avec les agents et cadres de la CENI du Sud-Kivu

Après avoir visité les installations du siège de la CENI/Sud-Kivu, sous la conduite du Secrétaire exécutif provincial (SEP) Gaudens Maheshe, le Président de la centrale électorale, Denis Kadima, qui séjourne dans cette province depuis mercredi dernier a présidé, le vendredi 28 avril 2022, une séance de travail avec les cadres et agents du SEP des antennes de ce coin du pays.

Pendant près de deux heures, les participants ont passé en revue les activités de tous les démembrements et des opérations électorales en cours notamment l’actualisation de la cartographie électorale.

Plusieurs sujets ont été évoqués notamment ceux liés à la vision de la nouvelle équipe dirigeante de la CENI.  S’appuyant sur l’équipe qui l’accompagne, le numéro un de l’institution d’appui à la démocratie a rappelé à l’assistance que les ressources humaines sont au centre de son action pour offrir aux Congolais des élections de qualité en 2023 et reflétant la volonté de l’ensemble des électeurs.

Le Président Denis Kadima a également expliqué qu’il est résolument engagé à améliorer l’image de la CENI. C’est dans ce cadre qu’il a initié un processus de rebranding, qui consiste à redorer l’image de l’institution à travers, notamment une gestion parcimonieuse des ressources aussi bien financières, humaines que matérielles mises à sa disposition.

Il a rappelé la vision contenue dans le plan stratégique qu’il a mis sur orbite : « Une CENI de standard mondial qui imprime une culture démocratique pérenne en RDC ».

De la fraude électorale

La question de la fraude électorale était également abordée avec les cadres et agents de la CENI du Sud-Kivu. « Alors que la Commission électorale nationale est à son 4e cycle électoral, elle ne peut pas organiser les élections qui conduisent aux mêmes problèmes que ceux des cycles passés », a estimé Denis Kadima.

Lire :  RDC : les diplomates s’impliquent pour une issue au blocage sur la révision de la loi électorale  

Recrutement de personnel temporaire et sécurité durant les opérations électorales

Concernant le recrutement de personnel temporaire, le président de la CENI a insisté sur la concrétisation de la parité homme-femme sur laquelle il dit accorder toute son attention.

Quant à la sécurité durant les opérations électorales, le président de la CENI a indiqué : « Je suis très sensible sur ce qui se passe à l’Est du pays ». Cette question a également été au centre des échanges que le Président Kadima a eus, le même jeudi 28 avril au Gouvernorat, avec le Gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Kasi.

« Nous sommes venus voir le gouverneur pour nous enquérir de la situation générale de la province. Comme vous le savez, nous sommes en train d’entamer le travail de l’actualisation de la cartographie opérationnelle pour les élections afin de pouvoir nous assurer que les électeurs ne soient pas trop éloignés des centres d’inscription. Il y a des problèmes d’insécurité qui se posent et pour bien les cerner et être mieux informé, je ne pouvais que venir voir le premier citoyen de la province. Et nous avons eu de bons entretiens par rapport à cela. Le processus est en cours et nous avons entamé le recrutement qui précède la formation. Puis on va déployer des équipes qui vont exécuter cette tâche. Comme vous le voyez, nous sommes bien en pleine préparation des élections et elles auront lieu à la date indiquée », a déclaré Denis Kadima Kazadi à l’issue de sa rencontre avec le gouverneur du Sud-Kivu. Lire aussi: CENI : Le président Denis Kadima Kazadi à Bukavu via Goma

Lire :  Évariste-Prince Funga Molima parle de l'administration de la preuve en matière électorale 

Gel Boumbe