Députés Congolais contre l'état de siège

Quelques députés du Nord-Kivu et de l’Ituri ont déposé mardi 19 avril à l’Assemblée nationale, une proposition de loi portant la « fin de l’état de siège », dans l’Est du pays. Les auteurs de cette proposition de loi fondent leur démarche sur les articles 144 de la Constitution et 163 du règlement Intérieur de l’Assemblée nationale.

« L’état de siège est une situation exceptionnelle d’abord. C’est comme une thérapie, après un moment on peut changer le traitement. Avec la proclamation de l’état de siège, en ce moment-là on n’avait pas encore mis en place d’autres stratégies », a expliqué le député national Thadée Katembo Kambere, élu du Nord-Kivu.

Pour lui, l’état de siège devrait prendre fin avec la mutualisation des forces entre les armées congolaises et ougandaises :

« Aujourd’hui, nous avons la mutualisation des forces entre les FARDC et l’UPDF de l’Ouganda. Ça signifie donc qu’il y a lieu aujourd’hui de continuer à gérer les opérations sans un régime d’état de siège puis qu’il y a une coordination d’opération conjointe entre les deux pays », a indiqué l’élu du Nord-Kivu.

« L’armée a comme rôle régalien la défense de l’intégrité du territoire national. Cela n’est pas du a l’état de siège, à tout moment, c’est le rôle de l’armée. Avant pendant et après l’état de siège, l’armée doit continuer à jouer son rôle. Donc cela veut dire que nous trouvons qu’il y a suffisamment d’argument pour que le Parlement puisse voter cette proposition de loi », a ajouté Thadée Katembo. Lire aussi: RDC : Sama Lukonde conduit une nouvelle mission d’évaluation de l’Etat de siège dans l’Est

Lire :  Félix Tshisekedi a rencontré les Forces Politiques alliées de l’Udps