RDC : le gouvernement veut contrer la crise des céréales grâce à la promotion de la farine de manioc panifiable

La 49ème réunion du conseil des ministres de vendredi 15 avril a adopté le projet de structuration et de modélisation de la filière manioc, à travers la promotion de la farine panifiable (du manioc). Ce dossier a été présenté par le ministre de l’industrie Julien Paluku.

Pain à base de manioc

D’après le compte-rendu de la réunion, M. Paluku a indiqué que ce projet est une initiative du gouvernement à travers la cellule d’appui au programme d’urgence intégré du développement communautaire. Une commission technique mixte mise en place et dont les travaux effectués entre 2020 et 2021 « ont permis de réunir et d’encadrer des expériences réussies d’introduction de la farine de manioc dans la panification et la pâtisserie avec notamment l’assistance technique de l’institut international pour l’agriculture tropicale ».

Julien Paluku, ministre de l’Industrie

« Ainsi, des pains congolais comprenant 20% de la farine de manioc panifiable et des pizzas, gaufres, gâteaux à 100 % de farine de manioc ont été dégustés par la délégation de la banque africaine de développement en mars dernier lors des négociations du financement du projet », a fait savoir Julien Paluku.

Le ministre de l’Industrie a précisé que :

« Il a été constaté à ce stade que ces produits de haute qualité certifiés ISO constituent une bonne base pour la création des milliers d’emplois, la promotion de la PME et la relance de l’industrie de la panification et de la pâtisserie. Le ministre de l’industrie a précisé que la mise en œuvre de ce projet exige notamment l’élaboration des mesures d’application de la norme congolaise pour la panification et la pâtisserie et la prise des mesures gouvernementales ciblées notamment l’octroi des exonérations aux acteurs du secteur privé et local œuvrant dans la chaîne de valeur de la filière manioc autour de la plateforme PUDC ».

Tubercules de manioc

Sur le continent africain, d’autres pays grands producteurs de manioc comme le Cameroun, le Nigéria, le Ghana, la Côte d-Ivoire, expérimentent déjà avec succès la production de pain à base de farine de manioc, qui présente l’avantage de ne pas contenir du gluten ni des matières grasses.

Lire :  Le gouvernement a déjà payé à l’OVD la totalité des sommes dues à la construction des sauts-de-mouton

Notons que la RDC à l’instar d’autres pays à travers le monde, subit également les effets de la crise russo-ukrainienne à travers ses partenaires économiques. À l’heure actuelle, outre la crise observée dans le secteur des hydrocarbures, les prix des biens de première nécessité tels que les pains ont augmenté sur le marché. Les opérateurs économiques de ce secteur justifient cette situation par la hausse des prix de blé à l’international. Lire aussi: Nord-Kivu : le CDE appelle le gouvernement à exonérer les entrepreneurs locaux de certaines taxes pour protéger la production locale