Les gouverneurs du Sud-Kivu et Bujumbura échangent sur la sécurité aux frontières

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabije et son homologue Burundais de la ville province de Bujumbura, Jimmy Hatungimana ont échangé sur des questions d’intérêt commun, portant essentiellement sur la sécurité au niveau des frontières, la COVID-19, le commerce transfrontalier, le séjour des congolais vivant au Burundi et des burundais se trouvant sur le sol congolais au Sud- Kivu. Leur rencontre a eu lieu mercredi 9 mars dans la soirée à Uvira.

Les deux autorités se sont engagées à travailler ensemble pour la paix et la sécurité des pays des Grands Lacs, en facilitant le commerce transfrontalier entre leurs deux pays.

Par ailleurs, la partie congolaise a exposé les doléances des opérateurs économiques du Sud-Kivu qui se plaignent souvent que les taxes prélevées sur les petits commerçants transfrontaliers ne respectent pas les nomenclatures des conventions signées au niveau de la CPGL et le COMESA. Ils ont toujours déploré, également, que le test COVID-19 se paie encore à 15 dollars américains pour une seule entrée au Burundi, tandis que la RDC fait payer le même test à 5 dollars pour quatorze jours à l’entrée.

Le gouverneur et maire de la ville province de Bujumbura, Jimmy Hatungimana a indiqué que ces questions seront étudiées pour faciliter les activités de commerçants :

« Avec le commerce transfrontalier effectué par les personnes qui n’ont pas suffisamment les moyens, on s’est convenu que la question sera étudiée et réglée avec la grande satisfaction de deux nations transfrontalières. Nous allons amener la question de COVID-19 à la hiérarchie pour qu’une harmonisation en rapport avec le délai relatif au test COVID soit effectivement uniforme. »

Lire :  Uvira : Les FARDC infligent une perte aux miliciens Buhiwa à Rudaga

Les deux parties ont également résolu de mutualiser les efforts de sécurité au niveau des deux frontières. D’après le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabije ces questions de sécurité devront être approfondies à un haut niveau de deux pays. :

« Nous avons recommandé qu’il y ait une réunion de haut niveau pour aborder ces questions relatives à la sécurité ».

La délégation burundaise est retournée à Bujumbura dans la soirée par la frontière de Gatumba.

Leave a Reply

Your email address will not be published.