Le pape François visitera la RDC du 2 au 5 juillet 2022

Le Pape François visitera la République démocratique du Congo (RDC) du 2 au 5 juillet 2022, dans le cadre d’un voyage apostolique en réponse à une invitation du président Félix Tshisekedi et de la CENCO, annonce le gouvernement congolais.

Le Premier ministre Sama Lukonde qui était présent ce jeudi 3 mars aux côtés des évêques catholiques, lors de l’annonce de la visite du Pape François, a salué cette annonce « heureuse » et précisé qu’en dehors de l’Église, la visite du Pape François est consécutive à l’invitation officielle faite par Félix Tshisekedi.

Invitation officielle

Félix Tshisekedi et le Pape François

 « Au-delà de l’Église, c’est une invitation officielle du pays qui a été faite. Et donc, une mobilisation doit se faire pour tous les congolaises et congolais pour cette visite qui doit s’inscrire dans la réconciliation et la paix. C’est l’Eglise, le gouvernement et toute la population doivent s’atteler à cette préparation, au-delà des prières pour qu’elle puisse se dérouler dans les meilleures conditions », a souligné le Premier ministre congolais.

Il ajoute que cette « visite s’inscrit aussi dans l’axe diplomatique, dans le rapprochement de la République démocratique du Congo et le Vatican ».

On se souviendra que cette visite était initialement prévue entre juillet et août 2017. Elle a été reportée « pour éviter des manipulations politiques et d’interprétations malicieuses qui pourraient diviser la nation », expliquait alors le souverain pontife.

En effet, l’un des points de discorde entre l’Eglise et Kinshasa est le processus électoral. Les catholiques, qui avaient déployé la plus grande mission d’observation électorale en décembre 2018, ont finalement pris acte des résultats publiés par la Cour constitutionnelle, tout en clamant qu’ils ne correspondent pas à la vérité des urnes.

Relations au beau fixe

Depuis, les relations entre le pouvoir de Kinshasa et Vatican se sont grandement améliorées. Le président Félix Tshisekedi a d’ailleurs été reçu par le pape François en janvier 2020. L’Eglise a d’ailleurs déjà pris acte de la mise en place de l’actuel bureau de la CENI après avoir critiqué que le processus menant à sa composition.

Lire :  Assemblée nationale: Bataille du bluff autour de Jeanine Mabunda

Rappelons que c’est la première visite d’un pape depuis l’arrivée, il y a 37 ans, de Jean-Paul II.

« Vous savez bien chers frères et sœurs, avec quelle impatience le Saint Père, qui suit avec attention les évènements de la RDC, attend l’heure d’une visite dans notre pays. Pourtant, malheureusement, pour éviter des manipulations politiques et d’interprétations malicieuses qui pourraient diviser la Nation, le Pape François a décidé de renvoyer son voyage jusqu’à la réalisation des élections Présidentielles et Législatives », avait déclaré en juin 2017 Mgr Luis Mariano, alors nonce apostolique en poste à Kinshasa.

Goma à l’est de la RDC avant Juba au Sud Soudan

Le souverain pontife visitera aussi Goma avant de se rendra à Juba (Soudan du Sud) du 5 au 7 juillet. Le programme détaillé sera donné ultérieurement. Cette visite en RDC interviendra 37 ans après l’arrivée de Jean Paul II au Zaïre (ancien nom du pays).

« En 37 ans, le pays a connu des guerres, plusieurs vicissitudes. Le pays que visitera le Pape François est différente de celui qui a accueilli Jean Paul II. Il le fera avec le même amour et le même enthousiasme », a déclaré le nonce apostolique, Mgr Ettore Balestrero.

Pour le représentant du Pape, cette visite est particulière comparativement à ses précédentes visites : « Cette année, le Pape visite différents pays cette année (…). La RDC reste le pays synthèse de tous les principaux sujets sur lesquels le Pape intervient durant son pontificat. Francois vient comme un pèlerin de Dieu ».

C’est une visite avec une forte portée symbolique, a ajouté Mgr Ettore Balestrero.

Lire :  Annulation du voyage du Roi belge : le camouflet de trop

« Il vient à la rencontre du peuple congolais tout entier. Je veux que tout le monde dans ce pays se sente visité par le pape. Il veut regarder le peuple congolais dans les yeux et parler à son cœur pour le réconforter et l’encourager dans la foi en Christ, l’amour envers l’Eglise et dans l’espérance dans l’avenir. Il l’invite à la réconciliation, à cultiver le sentiment d’être tous frères et sœurs. Le Pape vient apporter un message de réconciliation et d’encouragement ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.