François Beya

Dans l’affaire François Beya, « l’ANR dispose des indices sérieux », a indiqué mardi soir le Porte-parole de la Présidence Kasongo Mwema Yamba Yamba.

Dans une intervention à la Chaîne publique RTNC, il a précisé qu’aucune tentative de déstabilisation des institutions du pays « ne sera tolérée ».

C’est la toute première réaction officielle depuis l’interpellation samedi dernier du Conseiller spécial du Chef de l’Etat, François Beya, suivie de son incarcération dans les locaux de l’ANR.

Ce mardi dans la matinée, des sources citant l’ANR ont affirmé que « Pour raisons d’enquêtes », les bureaux du Conseil National de Sécurité ont été fermés, mais « pourront être de nouveau accessibles une fois perquisitions terminées (…), il a été demandé aux agents qui se sont présentés de retourner »

Pour rappel, c’est depuis samedi 5 février dernier aux alentours de 12 heures que François Beya, est détenu dans les locaux de l’Agence nationale de renseignements (ANR). Jusqu’à ce jour, il y est toujours retenu. Lire aussi: Interpellation de François Beya : Georges Kapiamba parle d’une détention « illégale »

Lire :  Ernest Kabila, le Dg de la RTNC a tiré sa révérence