Casques bleus Monusco

Au moins 10 miliciens CODECO ont été neutralisés par les casques bleus de la Mission Onusienne pour la Stabilité du Congo (MONUSCO) à Kasseli, dans le territoire de Djugu en province de l’Ituri.

Jean Tobie Okala, le responsable de l’information publique de la MONUSCO à Bunia qui précise qu’outre les morts, plusieurs blessés ont été enregistrés dans les rangs de l’ennemi.

« Les combats ont été âpres et se sont soldés par la déroute des assaillants, ce qui était l’objectif recherché par la MONUSCO. 10 miliciens ont été neutralisés par la Force et beaucoup d’autres blessés », a fait savoir Jean Tobie Okala. Le bilan fait aussi état d’une quantité importante d’armes et munitions saisies.

Déloger les miliciens de la zone

Le but de cette opération est de déloger ces miliciens de cette zone où ils commettaient des exactions contre les populations civiles et de permettre l’accès aux humanitaires pour des interventions en faveur des populations dans la zone de Drodro et Roe. 

« Il s’agit d’une opération d’envergure qui a effectivement nécessité quatre contingents comme vous le savez. Les combats ont été âpres et se sont soldés par la déroute des assaillants, ce qui était l’objectif recherché par la MONUSCO. 10 miliciens ont été neutralisés par la Force de la MONUSCO et beaucoup d’autres blessés. Dans leur fuite, une importante quantité d’armes automatiques et de munitions a été saisie par nos éléments », a expliqué Jean-Tobie Okala.

Durant des combats qui ont duré toute la journée de mardi, un soldat de la MONUSCO a été blessé par balles à sa jambe gauche, mais ses jours ne sont pas en danger. 

Lire :  Ituri : au moins 20 personnes, 250 vaches et des chèvres emportées dans une nouvelle incursion ADF à Irumu

« Cette opération de la MONUSCO a porté un coup dur aux capacités de nuisance de ces assaillants dans cette localité. Enfin, cette opération, qui était la deuxième du genre dans cette zone, ouvre la voie aux humanitaires qui peuvent ainsi intervenir et porter secours aux populations civiles en détresse », a ajouté Jean-Tobie Okala.

Jeudi 20 janvier soir, des miliciens de la CODECO ont attaqué la base militaire de la MONUSCO à Roe dans le territoire de Djugu.

Les Casques bleus ont riposté en tirant plusieurs coups de feu qui ont fait battre en retraite ces assaillants. Aucune perte en vies humaines n’a été enregistrée, signale-t-on du côté de la MONUSCO. Lire aussi: Ituri : nouvel exploit des FARDC sur les miliciens CODECO à Djugu

Azarias Mokonzi/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.