Jean-Marc Kabund

Jean-Marc Kabund wa Kabund, Président ai du parti présidentiel UDPS, a démissionné de son poste de 1er Vice-président de l’Assemblée nationale vendredi.

Dans un tweet vite devenu viral, Kabund indique qu’« en ce jour, je prends la décision de démissionner de mes fonctions de 1er Vice-président de l’Assemblée nationale. Ainsi s’ouvre une nouvelle page de l’histoire qui sera écrite avec la sueur de notre front, qui coulera chaque jour qu’on affrontera les brimades, l’humiliation et les tortures… ».

La rumeur sur une démission du n°1 de l’UDPS circulait ces dernières 48 heures à Kinshasa, après la casse de sa maison et le rapt de sa garde par une escouade de la Garde Républicaine (GR), consécutifs à la brutale interpellation d’un élément du GR, commis à la garde d’un membre de la famille présidentielle par l’escorte de Jean-Marc Kabund.

Ce nouvel épisode semble confirmer le fossé de plus en plus profond qui s’est installé au sein de ce parti, entre le clan biologique du Président Félix Tshisekedi d’une part, son entourage proche au Cabinet, et la vieille garde du parti d’autre part.

A Kinshasa, certaines sources prêtent à Jean-Marc Kabund l’intention de lancer sa propre formation politique, ou de faire un aggiornamento sur le parti présidentiel lui-même, en profitant notamment de sa popularité auprès de la base du parti. Lire aussi: RDC : expédition punitive des membres de la garde républicaine chez Jean-Marc Kabund

Lire :  Sénat : Thambwe Mwamba garde ses immunités

Leave a Reply

Your email address will not be published.