Ituri : les FARDC délivrent 40 otages des mains des ADF

Les FARDC ont libéré quarante otages des ADF et Mai-Mai Kyanganda en une semaine dans les localités d’Otomabere et Ndimo au sud du territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri.

C’est grâce aux opérations militaires de grande envergure menées mardi 11 janvier par les FARDC à Ndimo contre ces rebelles que ces 40 personnes ont réussi à s’échapper de leurs ravisseurs, ont indiqué des sources militaires mercredi 12 janvier. La société civile locale salue cette action des forces régulières. 

Sept otages ont été récupérés après des combats, ils s’ajoutent aux huit autres otages présentés lundi au gouverneur de province. On se souviendra que dimanche dernier, les FARDC ont réussi à libérer vingt-cinq otages des Maï-Maï Kyangenda, réputés proches des ADF. Ces personnes avaient été capturées la semaine dernière sur la route Otomabere-Kasoko.

Otages ADF libérés à Irumu

Des sources militaires indiquent que depuis le week-end dernier, les FARDC ont intensifié leurs opérations contre des éléments armés du groupe Maï-Maï Kyangenda et des rebelles des ADF dissimulés dans la forêt d’Otomabere et Ndimo sur l’axe Komanda-Luna. L’objectif, selon l’armée, est de détruire les positions de ces hommes armés qui cherchent à tout prix à s’organiser dans la zone afin de s’attaquer aux civils.

Le porte-parole de l’armée en Ituri le Lieutenant Jules Ngongo invite la population à accompagner les FARDC :

« Pour mener à bien ces opérations, nous sollicitons l’accompagnement indéfectible de notre population. Et nous les appelons d’égriser la flamme patriotique. »

Sur place dans la région de Komanda, ces libérations sont saluées par la population. Des membres de la société civile locale souhaitent que ces opérations militaires se poursuivent pour permettre le retour des habitants dans leurs villages. Lire aussi: Rutshuru : 7 otages s’échappent des mains de leurs ravisseurs

Lire :  RDC : la FEC dénonce l'imposition des nouvelles taxes par le Gouvernement

Leave a Reply

Your email address will not be published.