Rutshuru

Au total 7 personnes se sont échappées des mains de leurs ravisseurs ce mardi 04 janvier à Kiwanja, au Nord-Kivu.

D’après le défenseur des droits de l’homme Aimé Mukenda, les victimes avaient été prises en otage lundi 03 janvier dans leurs champs respectifs à Kahunga carrière.

Les assaillants ne sont pas identifiés mais seraient des éléments FDLR, selon le témoignage des rescapés qui indiquent avoir été conduits dans le parc national des Virunga, notamment à Kazaroho, où ces rebelles ont déjà installé plusieurs de leurs campements. Ils ont profité de la distraction des assaillants pour sortir de la brousse.

Aimé Mukenda condamne que des hommes armés, circulent en électrons libres, et persécutent la population civile pendant la période où tout acte de ce genre est aboli. Il plaide pour le lancement des opérations de traque de ces rebelles, car précise-t-il, ces derniers sont bien équipés en armes et munitions.

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Beni : Les militants des groupes de pression réhabilitent une passerelle

Leave a Reply

Your email address will not be published.