Commandant PNC Beni, blessé

Le commandant-ville de la police de Beni et trois éléments ont été blessé à l’Institut Bungulu Beni (I.B.B) ce matin à la suite d’une altercation entre policiers et des élèves de cet établissement scolaire. En effet, une vive tension a été vécue l’avant-midi de ce lundi 22 novembre à l’Institut Bungulu Beni (I.B.B), non loin du marché central de Beni-Kilokwa (Nord-Kivu).

Institut Bungulu Beni

Cette situation était consécutive à l’apparition dans la cour scolaire d’un colonel des FARDC, qui voulait récupérer de force le téléphone de son enfant confisqué par le directeur de discipline conformément au règlement d’ordre intérieur de cette école publique.

Les sources proches de cette école indiquent que le surveillant qui était en plein exercice de son métier a sérieusement été brutalisé par cet officier militaire. En réaction, des élèves rougis de colère ont voulu à tout prix en finir avec ce militaire incontrôlé qui a violé intentionnellement les enceintes scolaires pourtant réputées inviolables.

Aussitôt saisie, la police s’est tout de suite rendue sur le lieu dans le but d’évacuer l’officier militaire et remettre l’ordre c dans l’école. Sur place, les élèves se sont livrés au jet de projectiles sur les éléments de la police, qui ont de leur côté usé des bombes à gaz lacrymogènes pour contenir les manifestants.

Le bilan de ces altercations, d’après les sources sécuritaires, fait état de 4 éléments de la police nationale congolaise commissariat urbain de Beni blessés, parmi lesquels le commissaire supérieur principal Kahumba Lemba Sébastien commandant intérimaire de la PNC/ ville de Beni.

Sur ordre de ses autorités hiérarchiques, l’officier militaire a été transféré à l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo en attendant l’instruction de son dossier.

Venatche Ndaliko/ Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.