Félix Tshisekedi

Le Président Félix Tshisekedi a pris de court tout le microcosme politique congolais, en décidant d’investir telle quelle la liste des animateurs de la CENI lui présentée par l’Assemblée nationale.

Alors que de nombreuses voix, tant en interne qu’à l’international le priait instamment à s’abstenir d’approuver une liste incomplète, mais aussi contestée par une bonne frange des forces vives du pays, le Chef de l’Etat congolais est passé outre toutes les récriminations émises, se permettant même d’annoncer son ordonnance de nomination dans un message à la nation vendredi dans la soirée.

Félix Tshisekedi désormais en mode seul contre tous

Félix Tshisekedi a ainsi allègrement franchi la 2ème « ligne rouge » lui fixée notamment par un de ses alliés dans la coalition au pouvoi,r Moïse Katumbi Chapwe, dont on attend désormais la réaction.

Présenté comme un sanguin aux réactions à fleur de peau par certains de ses proches, le Chef de l’Etat congolais se place désormais seul au front, face à toute la constellation de ses adversaires politiques, qui va de ses anciens partenaires du FCC, à la plateforme conduite par son allié Moïse Katumbi, en passant par Lamuka de Martin Fayulu et son autre allié le G13 de Denis Sessanga, sans oublier le duo tentaculaire constituée des églises catholique et protestante. On attendra aussi la ou les réactions de la fameuse communauté internationale, dont les missi dominici à Kinshasa, ont multiplié ces derniers jours, les va-et-vient auprès des parties prenantes au vaudeville politique congolais. Lire aussi:CENI : Simon Kimbangu décline la rencontre avec l’Ambassadeur des USA

Un nouveau front

Déjà en proie à des remous politiques et sociaux qui secouent le pays, comme le RAM, les grèves récurrentes des personnels paramédicaux, et tout récemment avec les enseignants du secteur public qui n’en finit pas de faire l’actualité depuis la rentrée scolaire du 04 octobre dernier, le Président Félix Tshisekedi, vient d’ouvrir un nouveau front, peut-être le plus porteur d’incertitudes de tous.

A Kinshasa comme ailleurs dans le pays profond, les prochaines semaines risquent d’être intéressantes, alors dans tous les sens du terme. Lire aussi: CENI : Félix Tshisekedi attend les autres composantes politiques pour compléter les membres de la CENI entérinés par l’Assemblée nationale

Leave a Reply

Your email address will not be published.