Miliciens ADF et leurs otages

Reddition volontaire ce lundi 27 septembre de 5 combattants ADF avec 5 armes et munitions aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), à Busio, près de Boga dans la chefferie des Bahama Boga, en territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri.

Le lieutenant Jules Ngongo Tshikudi porte-parole de l’Armée en Ituri qui s’est confié à infocongo.net ce mardi 28 septembre justifie cette reddition par la pression militaire exercée sur ces assaillants dans cette zone.

Tout en réaffirmant la forte détermination des FARDC engagées dans les opérations de traque contre tous les groupes armés actifs dans cette partie du territoire national, Jules Ngongo Tshikudi appelle les acteurs politiques qui vraisemblablement instrumentaliseraient les jeunes pour adhérer dans des forces négatives, de cesser avec cette sale pratique qui profite aux ADF, mais plutôt mutualiser les efforts avec l’armée régulière en vue d’une éventuelle pacification de cette zone, longtemps meurtrie par l’activisme des groupes armés.

Rappelons que la nuit du dimanche dernier, l’armée avait encore neutralisé 8 miliciens FPIC et capturé une dizaine lors de violents affrontements signalés au village de Makayanga, toujours en territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri. Lire aussi: Ituri : la MONUSCO contredit l’armée et précise que Makayanga a bien été attaqué par les ADF

Venatche Ndaliko/Beni

Lire :  Nord-Kivu : plus de 900 civils ont été tués par les ADF en 2021