Port Onatra Matadi

L’intersyndical de la Société commerciale des transports et ports (SCTP), ex- ONATRA salue l’instruction du chef de l’Etat, donnée en conseil des ministres vendredi 16 septembre dernier, visant la « fermeture des ports illégaux et clandestins à travers le pays ».

Dans une déclaration à la presse le dimanche 19 septembre à Kinshasa, le président de l’intersyndical de la SCTP, Armand Osasse, a qualifié cette mesure de « salutaire pour le pays, sur le plan économique et sécuritaire ».

Armand Osasse demande aux ministres concernés de faire respecter les décisions d’Etat et d’éviter « d’arrangements politiques et d’intérêts cachés » qui ont toujours bloqués l’exécution de cette décision.

« Encore une bonne nouvelle ! Nous remercions sincèrement le Président de la République, qui a instruit au ministre de l’Intérieur, au ministre de la Justice et celui des Transports, de prendre et d’exécuter les décisions portant fermeture des tous les ports illégaux au niveau du Kongo-Central. Nous demandons à leurs excellences qui sont chargés de prendre toutes les mesures urgentes pour fermer tous ces ports et répercuter les instructions d’exécution aux gouverneurs de province qui doivent exécuter avec d’autres services de l’Etat. Tous ces ports ont été érigés de manière illégale, en violation des lois du pays. Ce sont de décisions très salutaires, qui vont sauver le pays », s’est réjoui Armand Osasse.

Le 20 août 2020, le Président de la République avait instruit deux membres du gouvernement Ilunkamba de fermer les ports illégaux et clandestins, mais rien n’a été fait à ce jour. Lire aussi: SCTP : Kimbembe et Laya en prison, José Makila veut 400 millions USD

Leave a Reply

Your email address will not be published.