Justice populaire à Goma

Le quartier Rwangoma de la commune de Beu dans la ville de Beni a connu une vive tension la nuit du lundi à ce mardi 03 août, à la suite d’un nouveau cas de justice populaire.

D’après les sources de la police, il s’est agi de deux officiers des services de renseignement, dont le nommé Sombo Gonza Olivier de l’ANR qui est mort sur place après sa lapidation par des jeunes et le capitaine John Kitalebe Lutete de l’auditorat militaire, qui s’en est sorti avec des graves blessures, puis conduit à l’Hôpital général de référence de Beni pour des soins appropriés.

Se confiant à infocongo.net, Nasson Kathembo Murara communicateur de la police de Beni soutient que les deux victimes étaient dans une mission sécuritaire visant l’arrestation d’une autorité de base dénommée Kavugho Mayani soupçonnée d’être collaboratrice des terroristes ADF, c’est lors de son embarquement dans la jeep qu’elle a crié au kidnapping, chose qui a suscité la réaction brutale de certains jeunes de Rwangoma.

A la même source d’ajouter que la dame Kavugho Mayani est aux arrêts et que les enquêtes se poursuivent pour démasquer les auteurs de cet acte de barbarie humaine pour qu’ils subissent la rigueur de la loi.

Rappelons que le 30 juin dernier, le quartier Rwangoma avait été attaqué par les terroristes ADF qui avaient abattu plus de 10 civils et plusieurs autres emportées. Aussitôt après s’être échappés des griffes des assaillants, certains rescapés ont révélé que c’est la dame Kavugho Mayani cheftaine adjointe dudit quartier qui avaient facilité aux assaillants de s’attaquer aux les populations locales. Lire aussi: Des militaires victimes de la justice populaire dans le secteur Ruwenzori

Lire :  Beni : 4ième anniversaire des massacres de Mbelu commémoré sous forte émotion

Venatche Ndaliko/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.