Promesse Matofali, député provincial Nord-Kivu

C’est depuis le 19 avril 2021 que deux militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), section de Butembo croupissent dans une maison carcérale dans la ville de Butembo au Nord-Kivu.

Clovis Mutsuva, LUCHA
Clovis Mutsuva, LUCHA

Ceux-ci avaient été arrêté par les forces de l’ordre pour avoir participé à une manifestation pacifique en dénonciation de la persistance de l’insécurité dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo, particulièrement dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Face à cette situation, le député provincial du Nord-Kivu, promesse Matofali Yonama, vient de saisir le gouverneur militaire, le Lieutenant-général Constant Ndima, pour obtenir son intervention en faveur de la libération de ces jeunes activistes prodémocratie.

Pour cet élu de Butembo, il est inacceptable que les jeunes qui manifestaient pour réclamer le retour de la paix soient incarcérés, le droit de manifester étant pourtant garanti par l’article 26 de la constitution du pays.

Dans une correspondance adressée à l’exécutif provincial, l’honorable Promesse Matofali Yonama condamne aussi la façon dont la police réprime les manifestations de la population en province du Nord-Kivu. Il se justifie en prenant l’exemple des élèves de la ville de Beni qui étaient en sit-in devant les installations de la mairie, exigeant l’arrivée du chef de l’État sur place afin de s’enquérir de la situation sécuritaire qui se dégrade dans cette région, mais qui avaient été réprimés par la police. Lire aussi: La Lucha accuse les autorités de Rutshuru de détournement de l’aide aux déplacés de Goma

Yannick Warangasi/ Goma

Lire :  Association Liboke : Des solutions pratiques pour des problèmes basiques de la population congolaise