Synamed

Le syndicat des médecins congolais (SYNAMED) compte déposer « dans les prochaines heures », un préavis de grève, qui prendra effet le 12 juillet prochain, à moins que le Gouvernement réponde positivement à leur cahier de charges, a annoncé vendredi un porte-parole du SYNAMED sur une radio locale à Kinshasa.

Ce mouvement de grève annoncé pourrait ainsi s’ajouter à la grève sèche en cours chez les infirmiers et paramédicaux des hôpitaux et centres médicaux publics du pays depuis trois semaines.

Le secteur de la Santé publique de la Rdc, déjà durement secoué par la 3ème vague de la pandémie du covid-19, semble être en proie à un profond marasme, avec une accumulation des impayés des salaires du personnel médical et paramédical, ainsi que du personnel sanitaire commis à la riposte contre le covid-19, qui accumule près de 9 mois d’arriérés.

Des pays comme la Belgique et l’empire du Japon cette semaine, ont déjà saisi le Gouvernement congolais sur des failles décelées dans ses politiques de dépistages des malades covid-19, prélude à des mesures de restrictions de voyages pour les passagers en provenance du pays dans un avenir proche.

Le nouveau ministre de la Santé Jean-Jacques Mbungani, semble quelque peu dépassé par les dysfonctionnements du dispositif sanitaire dont il a hérité, dans un contexte de crise économique et sociale qui sévit au pays, et par une vénalité inquiétante des fonctionnaires des structures sanitaires.

Depuis son avènement dans le Gouvernement Sama Lukonde, il s’est surtout distingué dans des actions protocolaires comme la distribution des kits sanitaires reçus des partenaires extérieurs dans les formations médicales, apparemment sans se presser pour aborder les multiples problèmes de fond de son ministère, et qui ne font que s’accumuler au jour le jour. Lire aussi: Le Synamed soutient l’affectation des Secrétaires généraux

Lire :  Le Ministre Eteni Longondo en rébellion contre le Procureur Général Octave Tela Ziele