Justice : dans le procès Delphin Kahimbi, personne n’est coupable

Le Tribunal militaire de Kinshasa a acquitté lundi tous les accusés impliqués dans la mort jusque-là mystérieuse de feu Général Delphin Kahimbi, retrouvé mort dans sa chambre l’année dernière.

Son ex-épouse, son ex-belle-mère, ainsi que 4 autres personnes inculpées dans ce décès, parmi lesquelles 2 pasteurs de l’église que fréquentaient l’épouse et la mère de cette dernière, ont tous été acquittés par le juge des céans, laissant ainsi un mystère complet sur les causes de cet officier général, considéré comme proche de l’ancien Président Joseph Kabila, et ancien responsable des renseignements militaires.

Dans les jours qui avaient suivi sa mort, la version officielle avait avancé la thèse d’un suicide par pendaison, une thèse battue en brèche par des nombreux observateurs, ce qui avait conduit à une autopsie, pour enfin aboutir à l’arrestation préventive des inculpés qui viennent d’être finalement relaxés. Lire aussi: Le général Delphin Kahimbi est décédé ce vendredi à Kinshasa

Lire :  Enquête sur la mort du général Kahimbi : la MONUSCO sollicitée pour une assistance technique et scientifique

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.