Beni : le général Mpuela Nkolito Bertin remplace Cirimwami à la tête du commandement des opérations Sukola1

Le commandement des opérations Sukola1 a des nouvelles autorités à sa tête. Il s’agit du général de Brigade Mpuela Nkolito Bertin qui vient en remplacement du général Cirimwami. Il sera secondé par deux adjoint, les colonels Byangolo Ngondo chargé des opérations et renseignements, et Lumbu Matundu en charge de la logistique.

Ces nouvelles autorités militaires nommées par une ordonnance présidentielle, ont pour mission d’anéantir complètement les ADF et rétablir la paix dans la région de Beni et une partie de l’Ituri.

Décision saluée par la population

En réaction à ces nouvelles nominations et à cette alternative au sein des opérations Sukola1, Fabrice Mulwahali militant de la Lucha, qui salue cette décision du chef de l’État, reconnaît les efforts consentis par le général sortant, Peter Cirimwami dans la traque des rebelles ougandais de l’ADF.

« c’est avant tout un sacrifice, le patriotisme. Je voudrais saluer la bravoure du général Cirimwami, qui a bien évidemment fait son temps, dans une guerre comme celle des ADF, qui attaquent un peu partout dans la région. Il n’est pas toujours facile de contrôler ces opérations, mais il faut avouer que de temps en temps, il a fait un très bon travail, quelquefois il lui a été tendu des embuscades, et gloire à Dieu il s’en est sorti.

Le général Cirimwami, lors de sa prise de commandement des opérations Sukola 1

Il peut déjà se reposer quelque part dans une autre zone moins insécurisée que Beni et laisser la place à de nouvelles énergies pour venir continuer la guerre qu’il était en train de commander. Je retiens quand même de lui un brave militaire qui était toujours sur terrain. A mon avis il lui fallait un appui financier et logistique suffisant pour arriver à finir ce combat. Comme cela n’a pas été le cas, celui qui va venir, il faudra qu’on lui dote des moyens possibles en vue de venir à bout des ADF. Il faut dire que Cirimwami a su réouvrir la route Mbau-Kamango et c’était au prix de sacrifices, mais le combat est encore long et grand, il faudrait de la bravoure.  A celui qui vient il faudrait une bonne dose de rigueur, une très bonne communication et une bonne collaboration avec la population locale », a-t-il précisé.

Cirimwami: un général proche de la population

Certains autres observateurs estiment que le général Cirimwami a fait ce dont il était capable, au moins 70 Assaillants tués pendant les quelques mois à la tête du commandement « Il a montré qu’il était un combattant car l’ennemi n’a pas su l’anéantir malgré ses multiples embuscades contre son convoi, Il était le premier à ouvrir la Route Mbau Kamango après plus de 3 ans. C’était un général proche de la population et avec la capacité de discuter à bâtons rompus. Le général-major Peter Cirimwami quitte le bourbier de Beni sans « tâche ». Si les politiciens étaient comme les militaires, la RDC serait une référence dans la diversité », ont-ils déclaré, souhaitant bonne chance aux nouveaux promus.

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.