Léopards : Courbis or not Courbis ?

Cette fois est-ce la bonne ? Après avoir été baladée par des sélectionneurs belges, La Fédération congolaise de football association (FECOFA) a annoncé ce samedi 8 mai, qu’elle venait de transmettre au ministère des sports et loisirs la correspondance de l’accord de principe qu’elle a conclu avec le technicien français Rolland Courbis, pour conduire le staff technique des Léopards seniors homme A.

Mais, l’intéressé a tôt fait de doucher l’enthousiasme de la Fédé congolaise par un post sur son compte Twitter : « Pas de précipitation ! C’est très gentil de penser à moi pour le Congo, il y a effectivement de quoi faire une belle équipe ! Mais je ne peux rien vous annoncer de plus que je suis sous contrat avec RMC … il n’y a rien d’autre ! », a lâché le français, épinglant une publication qui l’annonce comme nouveau sélectionneur des Léopards Seniors.

Prendre son mal en patience…

Sans être trop pessimiste, Il y a de quoi se demander si ce n’est pas la série noire qui poursuit la fédération congolaise de football après les déboires avec les entraîneurs belges approchés et qui ont tous rejeté l’offre, dont le dernier est Hugo Henri Boos, qui a préféré signer avec l’Afrique du Sud !

Toujours est-il que le message de Rolland Courbis est limpide, et suffisant pour maintenir le suspens alors que tout semblait dans la poche. Dans tous les cas, les congolais devront encore s’armer de patience, avant de connaître officiellement le futur patron technique de leur équipe nationale.

La « perle » convoitée, Rolland Courbis, de son nom complet Rolland Alexandre Courbis, est né le 12 août 1953 à Marseille, et a donc 67 ans. Après une carrière de footballeur au poste de défenseur du début des années 1970 au milieu des années 1980, il est devenu entraîneur et animateur radio. Il a une longue expérience en club, et a presté notamment à Bordeaux, à Toulouse, à Montpellier, à Rennes et aussi en Suisse dans le FC Sion, aux Émirats arabes unis à la tête de Al Wahda, mais aussi en Afrique, en Algérie, à l’USM Alger.

Lire :  Constant Omari à la tête de la CAF pour 20 jours

Le sélectionneur français n’a cependant eu qu’une seule expérience africaine en 2012 au Niger, mais il en est parti avec 2 défaites. Lire aussi: FECOFA : Les entraineurs belges boudent les Léopards

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.