La RDC déclare la fin de la 12ème épidémie d’Ebola

La 12ème épidémie d’Ebola a été déclarée vaincue ce lundi 3 mai par le ministre de la Santé, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani.

Cette énième épidémie de ce virus hautement mortel avait été signalée le 7 février 2021 dans les villes de Butembo, Byena, Katwa et Musienene, au Nord-Kivu.

Jean-Jacques Mbungani, Ministre de la Santé RDC

Cependant, le ministre de la Santé a insisté sur l’après épidémie notamment en maintenant les mécanismes d’alerte: « Le risque élevé de résurgence des épidémies reste permanent et doit servir de signal galant pour que les systèmes de surveillance épidémiologique soient renforcés. Ainsi nous recommandons aux autorités sanitaires locales de continuer à maintenir les mécanismes d’alerte et de surveillance à base communautaire afin de rester vigilant pendant toute la période de l’après épidémie de la maladie à virus Ebola », a-t-il dit au cours d’un point de presse.

Le ministre s’est tout de même voulu rassurant : « Nous rassurons la population du Nord-Kivu qu’une équipe continuera de soutenir le transfert des compétences vers les prestataires locaux en vue de préserver les acquis de cette riposte ».

Satisfaction des partenaires

Les partenaires du gouvernement dans la lutte contre ce virus, notamment l’UNICEF ont exprimé leur satisfaction :

« Nous félicitons les autorités congolaises pour leur action rapide, leur surveillance active et la mobilisation massive des communautés. Notre expérience antérieure de réponse à de multiples épidémies d’Ebola en RDC nous a dotés des connaissances et des outils nécessaires pour éviter une propagation incontrôlée de la maladie et limiter son impact sur les enfants. », a déclaré Jean Metenier, coordinateur principal de l’UNICEF pour l’est de la RDC.

Lire :  Le cas de Coronavirus identifié à Kinshasa n’est pas un sujet Belge !

La lutte continue…

L’Unicef a annoncé qu’elle va continuer à travailler aux côtés du gouvernement congolais, de ses partenaires et des communautés au cours des 90 prochains jours afin notamment de « développer les services d’eau et d’assainissement dans les centres de soins et la capacité des agents de santé à prévenir et contrôler les maladies infectieuses ; Maintenir la surveillance communautaire pour détecter rapidement les épidémies ; Sensibiliser les communautés aux maladies telles qu’Ebola et COVID-19 ; Apporter un soutien psychologique aux personnes qui se sont remises d’Ebola ou qui en sont affectées, ainsi qu’aux victimes de violences sexistes ; Surveiller l’état nutritionnel des enfants orphelins et séparés ».

Pour rappel, cette épidémie apparue un an après la 10ème dans la même province du Nord-Kivu a fait 6 morts parmi les 12 cas testés positifs dans 4 des 34 zones de santé que compte ladite province. Lire aussi: Nord-Kivu : Un nouveau cas de la maladie à virus Ebola notifié à Biena

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.