Plus de 230 millions USD de Kibali Gold Mine saisis par la justice au profit de la Sokimo

A la suite d’une condamnation par le tribunal de commerce de Kinshasa/Gombe pour insolvabilité, deux comptes bancaires sur neuf de Kibali Gold Mine son en saisie conservatoire en faveur de la Société minière Kilo-Moto (Sokimo) pour un montant global de 230 millions de dollars US.

Mine de Kibali Gold Mine

Cette bagatelle somme est saisie dans deux banques qui sont respectivement la Rawbank SA et Ecobank SA. Les documents portant mention « Original » publiés par nos confrères de Objectif-In-fos.cd, faisant foi.

La Rawbank SA s’est conformée à la décision de justice en dévoilant le compte global de Kiba- li Gold Mine à la hauteur de USD 228.062.674,66. Il en est de même pour Ecobank SA qui s’est conformée aussi à la règle. Le Procès-verbal de saisie conservatoire des créances de la société Kibali Gold Mine renseigne seulement sur un montant de CDF 9.645.488,98 et USD 254.509, 03.

Enveloppe insuffisante

Cependant, l’enveloppe saisie n’atteint même pas le montant des dommages et intérêts exigés par le Tribunal de commerce au profit de la Société minière de Kilomoto, qui s’élève à 1.113.800.000 USD. A ce stade, certains meubles et immeubles de la société incriminée seront bel et bien saisis.

Pour la petite histoire, entre Okimo, Kibali Gold Mines et le Tribunal de Commerce à la suite de la requête introduite par la SOKIMO au Tribunal de Commerce de Kinshasa/Gombe, le 15 avril 2021, ladite juridiction s’est montrée compétente en autorisant, à travers l’ordonnance n° 0281/2021 datée du samedi 17 avril 2021, la saisie conservatoire des créances sur les avoirs appartenant à la société minière Kibali Gold Mines SARL dont le siège social est situé au n°4939 de l’avenue Tombalbaye, Immeuble le Prestige 3ème étage, dans la Commune de la Gombe.

Mark Bristow, PDG de Kibali Gold Mine

Ses créances sont logées dans les livres de neuf institutions bancaires, notamment Raw Bank SA, Equity Bank, BCDC SA, ECOBANK SA, BGFI-BANK SA, SOFIBANK SA, la Banque Centrale du Congo, la CADECO, TMB SA et Afriland First Bank.

Lire :  Dan Gertler bloque l’exploitation des blocs pétroliers congolais

L’entreprise Kibali Gold Mines SARL doit à la Société Minière de Kilo Moto (Sokimo) une créance évaluée à 1.113.800.000 $ US (dollars américains un milliard cent treize million huit cent mille).

A leur tour, les agents d’Okimo ont déposé une plainte contre le Directeur Général ad intérim de la Société Minière de Kilo-Moto, Yves Mwepu Ilunga. Ce dernier a nié le mandat légal accordé à l’avocat dûment mandaté par l’entreprise. À la suite de cette plainte, Yves Mwepu a été convoqué par le parquet général de Kinshasa-Gombe.

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.