Elie Mutela

L’ancien groupe rebelle Rwando-Congolais, le Mouvement du 23 Mars (M23) salue la sortie de gouvernement Sama et sollicite auprès de lui le rapatriement de ses membres bloqués dans des pays étrangers.

Selon Maître Elie Mutela, porte-parole du mouvement, le M23 fait totalement confiance au nouveau gouvernement, qui d’après lui pourrait résoudre les problèmes sociopolitiques et sécuritaires des Congolais :

« Nous avons confiance en cette nouvelle équipe car elle va se mettre au travail pour résoudre les problèmes sociopolitiques et sécuritaires de tous les congolais, mais aussi accélérer le processus de retour de tous les cadres du M23 au pays tel que ça été négocié depuis le début », et d’ajouter « il y a eu léthargie du processus avec le changement du FCC-CACH et toute la crise qui s’en est suivie.

Mais nous pensons comme la crise est maintenant dernière nous, le processus aussi va s’accélérer et d’un moment à l’autre le rapatriement ou le retour pacifique de tous les membres du M23 sera effective. Donc nous sommes convaincus que le processus cette fois-ci va s’accélérer parce que nous avons confiance en cette équipe et nous pensons que tout ira bien et nous serons au pays pour participer avec tout le monde à l’œuvre de la restauration de la paix, à la restauration et au développement de notre chère patrie », a déclaré Maître Elie Mutela, porte-parole du M23.

Il faut rappeler que cet ancien groupe rebelle est essentiellement composé des ex-rebelles du CNDP et tant d’autres seigneurs de guerre accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité par plusieurs organisations internationales.

Lire :  La CENCO invite le Parlement à privilégier les lois électorales

Azarias Mokonzi/Beni