Le docteur Joseph Mavungu Nsiona contraint au chômage par le Gouv’ Gentiny Ngobila

Pendant que des médecins du service public réclament le paiement de leurs primes de risque, au point de passer nuit à la belle étoile devant les grilles de la cité de l’UA, un médecin régent et de surcroit Chef de Division est contraint au chômage forcé par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

En effet, alors que le 21 décembre 2020, la ministre de la Fonction publique a signé l’arrêté le remettant dans ses droits, à savoir sa réhabilitation et son replacement en activité, le docteur Mavungu Nsiona Joseph, continue à attendre le bon vouloir du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, pour reprendre du service et percevoir les moyens de subvenir aux besoins de sa famille.

Pour rappel, l’arrêté numéro 079 /MIN. F /YEB /2020 du 21 décembre 2020, de Madame la ministre de la Fonction publique stipule : « (…) attendu qu’il ressort des éléments de son dossier qu’il a introduit un recours contre la décision de suspension en vue de sa réhabilitation et replacement en activité et qu’il y a expiration du délai de sa suspension, il y a donc lieu de faire application des dispositions statutaires et réglementaires à son égard. Vu l’opportunité et l’urgence, article 1er : est réhabilité et replacé en activité de service au sein de l’administration du ministère de la Santé au grade et fonction statutaire »

Le 8 janvier 2021, le Secrétaire général à la Fonction publique, Yuma Ramazani Sylvain écrira au Gouverneur de la Ville Gentiny Ngobila pour lui transmettre ledit arrêté de Madame la ministre de la Fonction publique, portant réhabilitation et replacement du Docteur Mavungu Nsiona Joseph, avec copie pour la Ministre de la Fonction publique et le Directeur Général des Ressources Humaines des Administrations de ministères, Institutions et Services Publics de l’Etat/FP.

Lire :  Le Ministre Éteni Longondo en rébellion contre le Procureur Général Octave Tela Ziele

Au bout de quatre longs mois, sans aucune réaction de l’Hôtel de ville de Kinshasa, le pauvre docteur Mavungu est aux abois. La seule voie de recours qui lui reste est le conseil d’Etat.

Ainsi, le Procureur général près le Conseil d’Etat, Octave Tela Ziele, saisit en rapport avec la demande d’exécution de l’arrêté de la cour d’appel de Kinshasa Gombe et sous RA 500 , écrit au Chef de Division Mavungu Nsiona (le 5 avril 2021), avec ampliation au Premier président du Conseil d’État, au Gouverneur de la ville de Kinshasa, au ministre provincial de la Santé publique ville de Kinshasa, disant : « Je demande à monsieur le gouverneur de la ville de Kinshasa qui me lit en copie de m’édifier par rapport à cette situation. J’aimerais connaître la raison pour laquelle le docteur Joseph Mavungu Nsiona n’a pas encore repris ses fonctions de médecin Chef de Division provincial de la Santé. »

Le Tout-puissant Gentiny Ngobila Mbaka fera-t-il la sourde oreille à la correspondance du Procureur général ? Va-t-il continuer à sacrifier un haut cadre du Congo qui ne demande qu’à servir son pays ?

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.