Elephants portant des écogardes

Trois personnes ont été tuées par des éléphants de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (l’ICCN), dans la périphérie de Nyamilima précisément à Ibumba, ce jeudi 18 mars 2021. 

Selon nos sources sur place, le corps de l’une des victimes, n’a pas été retrouvé. Ce dernier aurait été enterré par ces mystérieux pachydermes.  “Aujourd’hui Jeudi 18 mars 2021, trois personnes viennent d’être tuées vers Ruti, c’est dans le champ périphérique de Nyamilima. Nous signalons qu’il y a deux hommes et deux dames pour dire, il s’est battu avec les éléphants et selon un témoin qui était sur place, c’est comme si les éléphants l’ont enterré. Nous continuons avec les recherches pour trouver le corps de Kanyihunda. Depuis 6 mois ces éléphants, une dizaine d’ailleurs, sont en divagation dans la chefferie de Bwisha. L’ICCN avait érigé une clôture électrique à Buhendo et maintenant tous les éléphants sont dans la chefferie et ravagent les cultures, la population dit au secours au chef de l’État”, a fait savoir Aimé Mbusa Mukanda, notable de la localité.  

Aimé Mbusa Mukanda demande par ailleurs l’implication immédiate du chef d l’État, pour changer les autorités de la direction générale de l’ICCN pour cause de mégestion. 

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Drame de Matadi Kibala : la SNEL parle d'un coup de foudre, les riverains, de la vétusté des câbles

Leave a Reply

Your email address will not be published.