Panique dans des écoles primaires à Bukavu et Lubumbashi à la suite d’une rumeur de vaccination contre la Covid-19

Ce matin, dans certaines écoles primaires de Bukavu et Lubumbashi une panique générale s’est emparée des élèves, récupérés par leurs parents, qui craignaient que leurs enfants soient vaccinés contre la covid-19.

La rumeur d’une campagne de vaccination dans les écoles a provoqué ce mouvement de rejet, car nombre de parents sont opposés à ce vaccin qu’ils soupçonnent d’être un poison destiné à exterminer les populations africaines.

La rumeur a atteint plusieurs écoles de Bukavu et Lubumbashi, particulièrement à l’école Saint André de la Kenya, et les parents ont accouru pour récupérer leurs enfants. 

A Bukavu, le ministre provincial de l’EPST et son collègue de la santé se sont vite rendus dans les écoles concernées et ont pu s’entretenir avec les parents d’élèves et les responsables des écoles. Le ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha a démenti la rumeur :  

Panique dans des écoles primaires à Bukavu et Lubumbashi

« Certaines écoles de Bukavu sont maintenant envahies par les parents. Moi-même je suis en train de sillonner les écoles en ce moment où je vous parle, je suis en train de quitter le lycée Wima en ce moment où j’ai trouvé un groupe de parents qui venaient chercher leurs enfants sous prétexte qu’ils ont appris qu’il y a un vaccin qu’on serait en train d’administrer aux enfants. J’ai communiqué avec les parents, j’ai communiqué avec les responsables de l’école pour dire qu’il n’y a aucun vaccin qui est en train d’être administré dans les écoles, qu’on laisse les enfants étudier comme d’habitude ». 

Le ministre provincial de la santé demande aux parents de laisser leurs enfants étudier car il n’existe aucun vaccin contre la COVID- 19 en RDC. 

Lire :  Linafoot : La décision de la FECOFA attendue pour l'arrêt définitif du championnat

« C’est un message qui a sillonné par hasard dans toutes les écoles et que pour l’instant il faut donner la bonne information. Je demande aux parents de laisser les enfants étudier comme d’habitude et que pour l’instant nous n’avons aucun vaccin contre la Covid-19 en RDC et moins encore dans la province du Sud-Kivu », a-t-il rassuré. 

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.