Afflux massif des réfugiés centrafricains au nord de la RDC

Des dizaines de milliers de centrafricains, fuyant les violences armées ont traversé la frontière pour trouver refuge en République démocratique du Congo (RDC).

On ne dénombre actuellement pas moins de 50 mille, personnes qui ont traversé le fleuve Ubangi. Pour la seule journée de mercredi dernier, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés  (HCR), affirme avoir enregistré 10 000 réfugiés. Lire aussi: Le HCR lance l’opération de rapatriement volontaire des réfugiés centrafricains au Sud-Ubangi

Le HCR préoccupé, appelle à la fin des violences

Préoccupée, l’agence onusienne appelle à la fin immédiate de toutes les violences en République centrafricaine (RCA), à cause du nombre des réfugiés qui affluent dans les pays voisins.

Réfugiés centrafricains dans un camp en RDC

« La plupart d’entre elles ont fui vers la République démocratique du Congo (RDC), en traversant le fleuve Ubangui, où le nombre d’arrivants a dépassé les 50 000 après l’arrivée de 10 000 réfugiés centrafricains en une seule journée le 13 janvier. Quelque 58 000 personnes sont toujours déplacées à l’intérieur des régions touchées en RCA, selon les Commissions mouvement de population, et près de 9000 réfugiés sont déjà arrivés le mois dernier au Cameroun, au Tchad et au Congo, des pays voisins », dit le HCR dans un communiqué ce vendredi, affirmant cependant qu’avec ses partenaires, une assistance est mise à la disposition des nouveaux arrivants.

Inquiétudes des autorités RD Congolaises et des FARDC

Craignant des débordements, les FARDC ont dépêché le général Johnny Luboya, commandant de la première zone de défense (Kinshasa, Kongo Central, Grand Equateur et Grand Bandundu), jeudi 14 janvier 2021 à Gbadolite (Nord-Ubangi) pour s’enquérir de l’arrivée massive de ces réfugiés centrafricains qui fuient les violences armées dans leur pays.

Lire :  Un hélicoptère de l'armée porté disparu

Après une rencontre avec le vice-gouverneur du Nord-Ubangi, Oscar Oshobale, le général Luboya a déclaré à la presse: « Le chef de l’Etat congolais, commandant suprême du pays m’a illico presto instruit de venir évaluer la menace relative à l’afflux des réfugiés centrafricains sur le sol congolais et précisément à Yakoma, territoire à 200 km de Gbadolite, chef-lieu du Nord Ubangi. S’il y a eu des problèmes comme ça dans d’autres provinces de la RDC, cela commence de fois avec des réfugiés ».

Plus de la moitié des réfugiés à Yakoma

Le général Johnny Luboya était attendu ce vendredi à Yakoma où les réfugiés centrafricains sont également arrivés en masse.

« Dès ce vendredi 15 janvier, je dois être à Yakoma pour me rendre compte des faits sur terrain et après quoi je me rendrai à Zongo dans le Sud-Ubangi pour la même opération et une autre équipe est aussi attendue à Bosobolo, un autre territoire frontalier avec la RCA à une centaine de km de Gbadolite avec le même objectif », a-t-il dit.

Sur place à Yakoma, les autorités administratives ont dressé un bilan de 27 077 réfugiés centrafricains qui ont traversé la rivière Ubangi.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.