RDC : 4 parcs nationaux célèbrent leur 50e anniversaire

4 Parc nationaux congolais célèbrent ce 30 novembre leur 50 ème anniversaire d’existence. En effet, sur le compte Twitter de l’Institut congolais de la conservation de la nature, ICCN, on peut lire « Quatre de nos parcs fêtent les 50 ans d’existence ce 30/11. Nous avons connu des hauts et des bas. Tenons à ce que nos enfants les voient encore là, présents les 100 prochaines années, bien conservés. Que nos espèces subsistent. P. N. : Kahuzi-Biega, Kundelungu, Maiko et Salonga »

Au Sud-Kivu, le Parc national de Kahuzi Biega (PNKB) , qui fête aussi ses cinquante ans d’existence ce lundi 30 novembre, est un patrimoine mondial de l’UNESCO, qui regorge plusieurs espèces rares, dont les gorilles de montagnes de l’est.

Cinquante ans après, le PNKB fait face à des défis multiples, notamment l’insécurité et l’envahissement répété de sa concession par des populations riveraines.

Les manifestations commémoratives de ce cinquantenaire se déroulent à Tchivanga, siège du parc dans le territoire de Kabare.

Le Parc national de Kahuzi-Biega est créé en 1970. Le site fait partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980. Situé à l’ouest du lac Kivu près de Bukavu, le PNKB se trouve principalement dans le Sud-Kivu, mais aussi au Nord-Kivu et au Maniema sur une superficie de 6 000 km2.

Girafe du Congo

Le parc est couvert d’une vaste étendue de forêt tropicale primaire et est dominé par deux volcans éteints, le Kahuzi et le Biega.

Sur les 136 espèces de mammifères identifiées dans le parc, le gorille de pleine de l’Est est le plus dominant.

Lire :  RDC : début des travaux de réhabilitation du pont Mishi qui relie le Sud-Kivu, le Maniema et Lomami

D’autres primates sont les chimpanzés de l’Est et le singe à la chouette. Dans la liste des mammifères du PNKB, se trouvent aussi l’éléphant de brousse et le buffle.

Mais, avec toutes les guerres qu’a connues la partie orientale de la RDC, le PNKB a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril en 1997.

Pour sortir de cette liste noire, le gouvernement congolais et l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) redoublent des efforts pour lutter contre l’insécurité et l’envahissement du parc par certaines populations riveraines.

L’année dernière, le PNKB avait été classée troisième lieu touristique de l’Afrique. Quelles que soient les restrictions dues à la pandémie de Coronavirus, Mr Dedieu Bya’ombe, directeur chef de site appelle les touristes du monde entier à se rendre dans la forêt et les montagnes de Kahuzi Biega.

Leave a Reply

Your email address will not be published.