Beni : La société civile invite Tshisekedi à se rendre à Beni pour évaluer les opérations militaires

La société civile coordination urbaine de Beni souhaite voir le Président Félix Tshisekedi, qui séjourne déjà à Goma, se rendre personnellement à Beni, pour s’imprégner de la situation sécuritaire toujours préoccupante dans la zone.

Kizito Bin Hangi, son président pense qu’à travers cette visite le président pourra lui-même palper du doigt les réalités de la région, après échange avec différentes couches « notre souci est de demander au président de la République de venir lui-même à Beni, étant donné qu’il est déjà au Nord-Kivu, car il a promis lui-même l’année passée, la paix et la sécurité. C’est pourquoi nous demandons au président de venir écouter la population, connaître le problème de la population, et s’imprégner de la situation des opérations militaires lancées en octobre dernier par lui-même. Le chef de l’État a mis des moyens pour une meilleure opération », fait-il fait savoir.

La société civile de Beni salue l’engagemennt de Félix Tshisekedi pour la paix

Cette structure citoyenne salue en effet l’engagement du président de la République dans son souci de rétablir la situation sécuritaire dans cette partie du pays, mais cela doit être fait dans une harmonie couplée au contrôle, recommande-t-elle :

« Nous saluons l’engagement du président de la République et sa détermination dans le souci de rétablir l’autorité de l’État, mais bien, il a c’est vrai, lancé les opérations mais qui n’ont pas abouti à un résultat adéquat. C’est pourquoi il doit s’en rendre compte, il y a beaucoup de choses qui ne vont pas bien dans ces opérations, mais aussi au sein de l’armée et dans la politique, et nous estimons que sa présence peut résoudre certains problèmes après consultation des couches ».

Arrivée de Félix Tshisekdi à Goma, le 5 octobre 2020

Cette présence va permettre éventuellement d’évaluer les opérations et énumérer les problèmes qui ont freiné sa bonne marche « nous avons un souci de voir les choses évoluer dans ces opérations qui déçoivent petit à petit. Il y a lieu que le président lui-même qui peut évaluer, et nous voulons voir les choses évoluer normalement », souhaite Bin Hangi.

Lire :  Eboulement de Kamituga : 18 corps retrouvés

Tshisekedi va échanger avec les présidents de la région des Grand lacs sur la situation sécuritaire à L’Est

En effet, la présence du président à l’Est du pays se circonscrit dans le cadre de la recherche de la paix en échangeant non seulement avec les responsables de la sécurité et certaines couches, mais plus d’abord avec les chefs d’État de la sous-région, dont le Rwanda, l’Ouganda et l’Angola. Lire: Le président Félix Tshisekedi est arrivé à Goma

Le Burundi était également convié à prendre part à cette tripartite, mais en dernière minute elle a décliné l’offre de Tshisekedi et souhaité n’avoir des relations qu’avec la RDC.

Cette rencontre qui a avorté plusieurs fois se tiendra par Vidéoconférence sous la houlette du président Tshisekedi lui-même.

Cette conférence va permettre au chef de l’État de traiter le problème au niveau diplomatique plutôt que militaire.

La population attend de cette tripartite davantage de résultat que de discours, car il y a un sentiment d’en avoir assez dans le chef des habitants.

Azarias Mokonzi/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.