Nord-Kivu : Des femmes journalistes formées sur la sécurité physique et numérique

Vingt-deux femmes journalistes des différentes Radios et Télévisions des territoires de Beni, de Lubero et de Butembo, ont été formées sur la sécurité physique et numérique du journaliste.

Pour Blaise Wambana, l’un des formateurs, il était opportun d’organiser ce genre d’activité, vu que les femmes journalistes de la région sont les plus souvent victimes de plusieurs violences dans l’exercice de leur métier, surtout dans cette zone confrontée aux groupes armés :

 « Par rapport à la sécurité physique des journalistes femmes, nous nous sommes dit, un journaliste ne peut pas rester dans son bureau pour trouver des informations. La journaliste est obligée de partir dans des zones même en conflits pour chercher l’information. Dans ces zones en conflits, il y a des rebelles, il y a des groupes armés, …, elle doit savoir maintenant comment se protéger ».

De son côté, Aline Kataliko de la Radio Moto Butembo-Beni estime que cette formation est importante en cette période :

« Nous avons appris comment sécuriser nos données numériques, on nous a donné même des applications qu’on doit utiliser pour garder nos données surtout que nous sommes dans des zones à conflits ».

Jacinthe Milonde, journaliste à la Radio Zèbre de Cantine Aloya, dans le territoire de Beni, va aussi dans le même sens :

 « J’ai appris beaucoup de choses, ils m’ont appris à sécuriser d’abord ma vie quand je sors pour la récolte d’informations. Ils m’ont appris comment je dois me comporter, il y a de fois où nous avons des sources qu’on ne peut pas dévoiler. Il y a des gens qui menacent pour ces sources là, mais ils m’ont appris ce que je dois faire pour sécuriser mes sources d’informations ».

Lire :  La LUCHA/Goma réclame la réouverture des enquêtes sur la mort de Luc Nkulula

Débutée samedi 26 septembre, cette formation qui s’est clôturée lundi 28 septembre a été organisée par le Collectif des radios et télévision communautaires du Nord-Kivu (CORACON). 

Infocongo.net /radio okapi.net

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.