Rentrée parlementaire : Les deux chambres dénoncent l’insécurité dans le pays

Les députés nationaux et sénateurs ont repris le chemin de l’hémicycle ce mardi 15 septembre 2020. Les deux chambres du Parlement ont ouvert la session ordinaire dont la principale matière portera sur le budget de l’exercice 2021.

Une session qui a été marquée par la présence du sénateur à vie, l’ancien président de la République, Joseph Kabila. Elle s’annonce percutante avec autant de problèmes politique, social et sécuritaire.

Alexis Thambwe pour la préparation des élections en 2023

Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat

Au sénat, le président de cette chambre, Alexis Thambwe Mwamba a, dans son discours, peint un tableau de l’état de la situation sociale et économique du pays. Il a largement évoqué la crise sanitaire et le contexte sécuritaire à l’Est de la RDC.

Le président de la chambre haute du parlement a suggéré la création d’un compte spécial d’affectation des fonds pour les élections de 2023.

« Je propose d’examiner en anticipation la possibilité de créer un compte d’affectation spéciale sous le libellé élections 2023 qui, par le fait de ne pas être clôturé. Ceci permettra d’éviter toute recherche impréparée ou contribution incontrôlée aux élections 2023 », a déclaré Alexis Thambwe Mwamba.

Il a ensuite souligné que le montant sera déterminé en fonction des prévisions du budget des élections prochaines tel qu’il apparaît dans le rapport 2019 de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Sur le plan diplomatique, le président du Sénat constate que le pays fait face à des ingérences étrangères récurrentes dans les affaires intérieures de l’État. Selon lui, certaines représentations diplomatiques s’érigent en conseiller d’institutions publiques et d’acteurs politiques en fonctions.

Lire :  Le Président Félix Tshisekedi a signé l’ordonnance de l’état d'urgence sanitaire

Leurs déclarations et activisme contribuent à l’évidence, à la méfiance des propositions entre congolais.

Alexis Thambwe Mwamba appelle le gouvernement à rappeler à ces différents émissaires étrangers les limites de leurs prérogatives en RDC. Il dénonce les incohérences constatées sur le plan sécuritaire et veut une réévaluation du DDRR.

Mabunda déplore l’insécurité et le banditisme urbain

A la Chambre basse du parlement, la présidente Jeanine Mabunda a largement évoqué la situation sécuritaire et le développement des milices dans l’Est du pays, le banditisme urbain en hausse dans la capitale et le cas de viols dans un hôpital de Kisenso. Elle est aussi revenue sur l’effort consenti par le gouvernement pour éradiquer les groupes de milices à travers le pays.

Le Premier ministre entourés des deux présidents du parlement

Une séance de travail entre la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba et le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a permis un approfondissement du sujet porté sur le budget de l’exercice 2021.

Le chef de l’exécutif national a insisté sur la sécurité du parlement qui doit garder son caractère inviolable. La sécurité doit-être assurée même aux alentours du palais du peuple et que les partis politiques ne puissent plus inviter leurs militants au parlement.

Jean Pierre Bemba tire les oreilles aux élus du MLC

Le président du MLC, Jean Pierre Bemba, a rappelé, lors de la réunion qu’il a présidée lundi 14 septembre, à ses sénateurs, députés nationaux et provinciaux à ne pas faire des concessions sur les questions liées à la réforme électorale.

Lire :  Assemblée nationale : Examen des lois Minaku - Sakata, l'UDPS sèche la Commission PAJ

Le communiqué signé la veille de la rentrée parlementaire par Eve Bazaiba, secrétaire générale du MLC indique que JP Bemba demande à ses élus de veiller à la reddition exhaustive des comptes et de contribuer significativement dans l’adoption d’un budget social. Il appelle ses parlementaires à défendre les acquis de l’unité nationale par un combat sans répit contre le régionalisme et le tribalisme.

Gel Boumbe

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.