La CRDH Beni interpelle les autorités sur la protection des frontières 60 ans après l’indépendance

La Convention de recherche pour les droits de l’homme, CRDH, a peint la situation sécuritaire sombre sur toute l’étendue du territoire national, particulièrement dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

C’est à l’occasion de la célébration du 60ième anniversaire de l’indépendance du pays, que cette organisation a fait ce constat.

Dans une déclaration rendue publique ce mardi 30 juin, la CRDH réalise que l’intégrité du territoire national est menacée par les forces armées étrangères, c’est pourquoi elle appelle au commandant suprême des forces armées de la RDC de prendre ses responsabilités en sauvegardant l’intégrité territoriale piétinée par des pays limitrophes:

la « CRDH demande au chef de l’État congolais de veiller sur la protection de l’intégrité territoriale et de ses frontières en totalité et à l’armée congolaise de traquer tous les groupes armés négatifs œuvrant à l’intérieur du pays » martèle cette organisation qui lutte pour les droits de l’homme.

La CRDH déplore  par ailleurs que 60 ans après, le pays se soit jeté dans une forme de criminalité où la vie n’est plus sacrée. A titre d’illustration, cette organisation dit avoir documenté 40 cas de violations des droits humains au cours du mois de juin dans la ville de Beni, la CRDH appelle les autorités compétentes à prendre leur responsabilité afin de mettre fin aux cas de violation des droits de l’homme.

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  Félix Tshisekedi favorable aux Fonds mondial de réparation des victimes de violences sexuelles

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.