Le PPRD menace d’aller en cohabitation avec son allié UDPS

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) s’est exprimé mercredi 24 juin 2020 face au climat malsain qui caractérise ses relations avec son partenaire l’Udps, ces dernier temps.

Dans une déclaration rendue publique mercredi, le parti de Joseph Kabila a condamné les actes de pillages, et de vandalisme dont certains d’entre eux ont été victimes de la part de certains militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). Le PPRD estime que ces actes sont de trop et sont un signe de sabotage, c’est pourquoi il exige des enquêtes indépendantes pour punir sévèrement les auteurs de ces actes inciviques.

Cependant, suite à cette attitude rétrograde de la part de son partenaire,  l’UDPS, le PPRD dit être prêt à aller en cohabitation si telle serait la volonté de son allié au pouvoir.

Dans cette déclaration politique ce parti a également réaffirmé son engagement à œuvrer pour la paix, l’unité et la concorde et son soutien jusqu’au bout de la réforme de l’appareil judiciaire pour une justice juste.

Le PPRD met par ailleurs son allié en garde contre toutes les conséquences constitutionnelles face à cette attitude de violence.

Il faut rappeler  que mercredi dernier, les motocyclistes connus sous le nom de « Wewa » ont manifesté pour protester contre les trois propositions de loi  visant la réforme judiciaire et se sont introduit dans l’enceinte du Palais du Peuple, siège du Parlement, attaqués aux résidences de certains particuliers cadres du FCC qui soutiendraient ces propositions, qui d’après ces militants, violent intentionnellement la constitution.

Azarias Mokonzi

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.