Affaire Vital Kamerhe : Jean-Marc Kabund cité !

Le Porte- parole de l’Udps et secrétaire national chargé des élections, suivi du processus électoral, Paul Tshilumbu, vient de déclarer haut et fort ce samedi 11 avril que le président ad intérim de l’Udps, Jean Marc Kabund, est impliqué dans l’affaire de détournement des fonds destinés aux travaux des 100 jours du président de la République:

 « Nos amis de l’Unc avec leur machine de communication ont voulu faire croire à l’opinion que le procès du directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe, est un procès politique, que la justice est instrumentalisée, alors monsieur Kabund s’attaque à notre parti, on s’attaque au Président de la République, l’Udps ne peut jamais rester aphone, elle doit se défendre et c’est l’école d’Etienne Tshisekedi.

Nous avons pris nos responsabilités justement, de dire qu’il ne faut pas politiser la question judiciaire, il faut laisser la justice faire son travail. Mais ce monsieur estime qu’il fallait laisser l’opinion de l’Unc passer comme telle, malheureusement non.

Monsieur Kabund a été nourri par Vital Kamerhe dans ce dossier des 100 jours, il a peur et il sait à quel point il est impliqué, donc c’est comme ça qu’il a voulu prendre les devants et faire taire les membres de l’Udps. »

Kabund, le nouveau despote de l’Udps ?

D’après le Porte-parole de l’Udps, Paul Tshilumbu, la décision de Jean-Marc Kabund du vendredi 10 avril, le suspendant pour non- respect de la hiérarchie et instructions données en lien avec l’inculpation de Vital Kamerhe, est de nul effet : « C’est une blague de mauvais  goût, je crois que monsieur Kabund est dans les délires et il se croit le nouveau despote de l’Udps. Il peut rester chez lui à la maison et prendre des décisions suspendant les cadres du parti. J’étais nommé par la meme décision que monsieur Kabund, par un président élu au congrès qui peut me démettre. Tout le reste, c’est du papier, de l’eau. Monsieur Kabund peut vivre dans sa vie dans les illusions. »

Lire :  Procès 100 jours : le linge sale de la présidence se lave à Makala

Il faut noter que c’est depuis le mercredi 08 avril dernier que Vital Kamerhe a rejoint la bande à Eddy Kapend dans la prison de Makala. Des soupçons de détournement de millions de dollars pèsent sur le Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Plusieurs témoins sont cités dans cette saga judiciaire dont quelques membres de l’Udps et même l’un des jeunes frères du Président de la République.

Jacques Kalokola

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.