Vive tension à la mairie de Beni, après l’assassinat d’un jeune à Butsili

La tension a été vive la matinée de ce mercredi 24 juin, dans la ville de Beni (Nord-Kivu).

A la base, des jeunes manifestaient pour condamner l’assassinat d’un jeune garçon tenancier d’une pharmacie au quartier Butsili de la cellule Labu,  abattu par des inconnus dans sa pharmacie mardi soir. La victime est connue sous le nom de Kambale Mahamba Jacques d’une vingtaine d’années, habitant du même quartier.

Selon la source, Kambale Mahamba, a reçu plus d’une balle dans la poitrine après une dispute avec des bandits armés qui venaient de lui ravir son argent.

Également prestataire des soins dans une structure sanitaire au quartier Ngongolio, cellule Kamaibo dans la même commune, il n’a pas survécu.

Cette situation a provoqué une panique dans  la cellule Labu. Les jeunes n’ont pas laissé passer cette situation, ils ont transporté le corps sur un brancard jusqu’à la mairie, où ils l’ont exposé  devant les autorités politico-administratives et militaires pour les appeler à assumer correctement leurs responsabilités qui semblent faillir.

Devant le corps, les manifestants ont engagé des discussions avec les autorités qui se sont comportées en observateurs, sans répliquer aux provocations. Le corps a été acheminé à la morgue après des compromis.

Cette recrudescence de l’insécurité inquiète au plus haut niveau les services de sécurité qui indiquent avoir ouvert des enquêtes pour dénicher les auteurs de cet acte criminel.

Notons que ce nouvel assassinat intervient en l’espace de 30 jours seulement après un autre qui avait également ôté la vie à un jeune homme revendeur des cartes sim et crédits, toujours habitant du même quartier.

Lire :  Beni: Une vingtaine de personnes interpellées, 2 armes et 2 motos récupérées dans un bouclage (PNC)

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.