Kabund ne peut officiellement engager l’Udps

L’ex-Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean Marc Kabund, est dans une zone de très fortes turbulences en ce moment. Le secrétaire général de l’Udps, Augustin Kabuya, vient d’être signifié par le Secrétaire général de l’intérieur en charge des partis politiques, Boniface Okende,  qu’aucune suite favorable ne sera réservée à sa correspondance sur la confirmation de Jean Marc Kabund comme président intérimaire de l’Udps/Tshisekedi après l’élection de Félix Tshisekedi.

Boniface Okende se dit très surpris que Kabuya lui transmette en annexe de sa correspondance « la photocopie » du mandat spécial signé par Félix Tshisekedi, alors président, faisant de JM Kabund, Président Intérimaire :

Out, Kabund!

« Je suis surpris de trouver en annexe de votre lettre, la photocopie du mandat spécial donné à l’honorable Jean Marc Kabund aux fins d’assurer l’intérim du président de l’Udps /Tshisekedi. Il sied d’observer que ce mandat spécial a été signé depuis le 22 et notarié le 25 janvier 2019, sans qu’il ne soit déclaré au ministère de l’Intérieur comme l’exige les dispositions de l’article 17 de la loi N° 04/002 du 15 mars 2004 portant organisation et fonctionnement des partis politiques, qui stipule « le parti politique fonctionne conformément aux dispositions de la présente loi, de ses statuts et de son règlement intérieur. Il est administré et dirigé par ses organes statutaires.

Tout changement dans la direction ou l’administration du parti et toutes les modifications de ses statuts doivent, dans le mois qui suit, faire l’objet de déclaration au ministère de l’Intérieur. Le ministère ayant les Affaires intérieures dans ses attributions rejette toute modification non conforme aux dispositions de la présente loi.

Lire :  Déchéance de JM Kabund : la menace se précise

 Les dispositions statutaires modifiées sont publiées au journal officiel ».

Augustin Kabuya avait dans une de ses correspondances adressées au secrétaire général chargé des relations avec les partis politiques au ministère de l’intérieur, fustigé le fait que ce dernier ait décidé en faveur de l’installation d’un directoire à la tête de l’Udps sans que l’exécutif du parti n’ait accord son approbation.

Jacquemin Shabani et Victor Wakwenda prennent le taureau par les cornes

Les présidents de Cep et de la Cdp, Jacquemin Shabani et Victor Wakwenda, après avoir été reçu par le secrétaire général de l’Intérieur chargé des relations avec les partis politiques, Boniface Okende Bonge, ont promis la première réunion du directoire dans quelques jours.

Jacques Kalokola

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.