Tshopo : Le ministre provincial de l’Intérieur à Isangi, pour régler un conflit coutumier

L’exécutif provincial de la Tshopo a été contraint d’envoyer son ministre provincial de l’Intérieur en territoire d’Isangi, plus précisément dans le groupement d’Ilambi, pour aller régler une dispute relative au pourvoir coutumier.

Selon nos sources, la mission de ce ministre est d’aller régler la dispute qui a été marquée par des manifestations troublant l’ordre public au marché de Yafira aux villages d’Ilambi et de Lionga, depuis la semaine dernière.

Très attentif, le gouverneur de la province a vite déployé son ministre provincial de l’Intérieur pour régler la situation.

Très ravie de l’acte posé par  l’autorité provinciale, la population a exprimé sa joie en ces termes : « nous saluons l’acte posé par le gouverneur tout en le félicitant pour son regard fixé vers nous ».

 Toutefois, l’arrivée du ministre dans la région n’a rien changé car les auteurs de cette dispute qui sont munis d’armes blanches, continuent à contrôler le village d’Ilambi, chef-lieu du groupement.

Ceux qui ont vu leurs maisons être incendiées, passent  la nuit à la belle étoile. C’est ainsi qu’ils  demandent l’assistance à l’exécutif provincial telle qu’a promis Aluta Philippe, ministre provincial de l’Intérieur pendant son passage dans la contrée.

« Nous voulons que le gouverneur nous prenne en charge tel que promis par son ministre quand il est arrivé chez nous. Qu’il finisse ce conflit en plaçant une autre personne compétente au poste de chef de groupement, et que les auteurs des troubles soient mis aux arrêts et punis conformément à la loi pour ainsi servir de leçon et décourager d’autres fauteurs de troubles.

La présence des éléments de sécurité et de l’ordre est vivement souhaitée pour mener des recherches car les assaillants ont pris la poudre d’escampette lors du passage du ministre. La sécurité n’a pas sa place dans cette entité », ont fait savoir les notables de cette région.

Lire :  Ne Muanda Nsemi brièvement épinglé, recouvre la liberté!

Rappelons que la hiérarchie avait destitué l’ex chef du groupement d’Ilambi de ses fonctions à l’avantage de celui qui mérite. Très en colère, lui qui est entre les mains du procureur à Yangambi, ambitionnait prendre le pouvoir de force. Des dégâts humains et matériels ont été enregistrés lors de ce trouble.

Papy Roger Aezema/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.