Nord-Kivu: le CTE Ebola de Katwa ferme ses portes, faute de malades

La ville de Butembo a totalisé 40 jours  sans enregistrer aucun cas confirmé Ebola, mardi 31 mars 2020. La même journée, suite à ce succès communautaire, les équipes de la riposte ont procédé à la fermeture du Centre de traitement de Karimavolo dans la zone de santé de Katwa.

Les cérémonies de clôture ont été effectuées en présence  du maire de Butembo, Sylvain Kanyamanda, qui, lors de son allocation a vivement salué le sacrifice et le courage des prestataires de santé et les autres personnels qui ont œuvré dans la lutte contre cette épidémie.

Mbusa Kanyamanda a précisé ensuite que grâce à cette épidémie qui n’était pas souhaitable, sa ville vient d’enregistrer plusieurs experts capables de maîtriser Ebola. « Nous serons désormais capables par nous-mêmes de pouvoir gérer si jamais un cas d’Ebola apparaissait avec ou sans l’expertise extérieure. Localement nous avons déjà des compétences, nous avons des experts locaux qui peuvent autant que les autres dans d’autres milieux” a-t-il dit.

Il sied de signaler qu’au cours des cérémonies plusieurs matériels ont été remis au maire.

Plusieurs centres de transit et de traitement fermés dans trois provinces

Notons que dans l’ensemble, plusieurs centres de transit et de traitement d’Ebola ont fermé leurs portes mercredi 1er avril dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri. Selon le coordonnateur adjoint de la riposte contre cette épidémie dans ces trois provinces, Dr Justus Nsio, il s’agit du présage de la déclaration de la fin de l’épidémie à virus Ebola en RDC.

« La dernière ville ou la dernière zone de santé qui avait des cas, c’est la zone de santé de Beni qui aujourd’hui vient de dépasser 39 jours sans enregistrer un seul cas. Or la déclaration de la fin de l’épidémie c’est 42 jours après », a déclaré Dr Justus Nsio.

Lire :  Le Synamed suspend la grève pour 60 jours

Il indique qu’au regard de ce tableau, il est justifié que certains centres de transit et de traitement d’Ebola soient fermés.

« Les centres de transit et de traitement qui ont dépassé plus de 200 jours, 100 jours sans notifier un nouveau cas, démontrent que scientifiquement on attendrait plus recevoir de cas Ebola. Donc c’est pour dire que la fermeture des centres de transit et de traitement, montre, indique ou présage déjà la déclaration de la fin de l’épidémie a virus Ebola au Nord-Kivu, Sud-Kivu et en Ituri», a expliqué Dr Justus Nsio.

Toutefois, il a précisé que les centres de transit et de traitement d’Ebola situés aux points frontaliers restent ouverts dans le cadre de la préparation de la riposte contre la pandémie de Coronavirus.
«Tous les centres de transit et de traitement sont fermes mais on a laisse les centres aux points des frontières ou l’on pense qu’on pourrait avoir soit un nouveau cas Ebola mais beaucoup plus en guise de préparation dans la riposte de la nouvelle pandémie du Coronavirus », a déclaré Dr Justus Nsio.

Azarias Mokonzi/Butembo

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.