Le Coronavirus Covid-19 a atteint la ville de Goma

Le gouverneur de province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita vient de confirmer le premier cas de coronavirus dans la ville de Goma ce mardi 31 avril au cours d’un point de presse.

Le cas testé positif est d’un sujet nigérian âgé de 44 ans de sexe masculin, œuvrant dans une organisation humanitaire dans la ville de Goma.

« Il est parti du Nigéria le 18 mars pour la ville de Goma via Kigali, au Rwanda, en passant par la grande Barrière », a précisé   le gouverneur. L’autorité provinciale  appelle la population du Nord-Kivu à appuyer la lutte contre le coronavirus en observant un strict respect des mesures d’hygiènes.

Accompagnement de la Monusco

Entre temps, la MONUSCO a décidé d’accompagner les autorités provinciales du Nord-Kivu dans la lutte contre Coronavirus

Le chef-adjoint en charge des opérations de la MONUSCO, David Gressly, a déclaré lundi 30 mars 2020, que la mission accompagnera les efforts des autorités du Nord-Kivu, dans la prévention et la lutte contre la pandémie à Coronavirus. Il l’a affirmé à l’issue d’une audience que lui a accordée le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita.

Accompagné de Diego Zorrila, coordonnateur Humanitaire-adjoint des Nations unies en RDC, le représentant spécial-adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies a également fait une promesse d’un appui logistique qui pourrait être mobilisé pour accompagner les autorités congolaises dans la lutte contre la pandémie.

« Nous avons discuté des mesures d’atténuation, qui sont prévus mais l’appui que les Nations Unies peuvent donner, soit coté MONUSCO, soit coté humanitaire. Aussi nous avons discuté la possibilité d’avoir des réunions régulières, pour continuer cet engagement. Donc je suis content avec les résultats de la réunion. De notre côté nous avons, vous le savez, un dispositif logistique important, et donc on peut mobiliser ça ».

Lire :  Thomas Luhaka veut renforcer les mesures de prévention du Covid-19 en milieux universitaires

Au cours de ce tête-à-tête, le volet sécuritaire dans  la région a aussi été évoqué:

« Sur le côté sécuritaire, on peut continuer à faire notre collaboration. On a discuté comment on peut mieux travailler avec la police que ce soit ici à Goma, mais aussi à Butembo-Beni. Je crois ensemble, on peut mieux faire face à cette épidémie. Mais il faut être conscient qu’on peut vraiment avoir des journées difficiles devant nous. Et donc ensemble on peut lutter. Ensemble, je crois on peut passer cette période difficile, mais c’est seulement ensemble qu’on puisse le faire ».

Pour rappel, la RDC comptait 98 cas positifs  lundi 30 mars 2020.

Amour Imani Christian

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.