Coronavirus : Deux jours de confinement dans le Haut-Katanga, après deux cas positifs

Le Coronavirus Covid-19 a atteint la province du Haut Katanga, par la ville de Lubumbashi, où deux personnes en provenance de Kinshasa dimanche 22 mars en début d’après -midi, par un vol de la compagnie nationale Congo Airways ont été testés positifs au virus, à leur arrivée.

Agés de 41 et 16 ans, ces deux hommes ont tout de suite été acheminés vers un centre médical pour leur prise en charge et placés en quarantaine.

Le gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe, dans un communiqué lu à la télévision, a décidé à dater du lundi 23 mars, le confinement total de la province pendant deux jours.

Les 75 autres passagers ont été priés de rester chez eux, où des équipes se chargeront de leur dépistage.

Le centre ville de Lubumbashi, lundi 23 mars 2020, vide suite au confinement

« Restez chez vous !», ordonnent les agents de l’ordre commis à différentes barrières dans les quartiers de Lubumbashi, aux usagers de la route qui veulent à tout prix aller d’un coin à un autre. Au centre-ville, tous les commerces sont fermés, les banques aussi.

Les policiers et les militaires sont positionnés à différents endroits pour faire respecter la mesure prise la veille par le gouverneur de province. Les taxis et taxi-bus ne circulent presque pas à l’exception des motocyclistes qui essaient chaque fois de contourner les barrières érigées par les forces de l’ordre. 

Par ailleurs, les véhicules en provenance de Likasi et de Kolwezi ne sont pas autorisés à entrer dans la ville de Lubumbashi. Au rond-point carrefour sur l’avenue Kilela balanda et autres c’est le même décor. Seuls les personnels soignants peuvent passer, les policiers et militaires les fonctionnaires autorisés par leur hiérarchie. 

Par contre, au marché rail de la commune de Kampemba, certaines personnes passent outre la mesure de confinement et exercent leur commerce sans problème.

Pendant ce temps au Nord-Kivu, un député national propose la suspension des vols en provenance de Kinshasa vers Goma

En effet, au cours d’un entretien accordé lundi 23 mars à Radio Okapi, le député national, Patrick Munyomo, a déclaré que « les vols en provenance de Kinshasa ainsi d’autres provinces vers la ville de Goma (Nord-Kivu), doivent être momentanément suspendus, exceptés les avions cargo transportant des marchandises ».

Pour cet élu de Goma, la mise en place de cette disposition éviterait tant soit peu la propagation du COVID-19 dans d’autres provinces du pays.

« Je voulais rappeler à toute la population que ce virus existe, nous devons faire très attention pour sa propagation. Hier (dimanche) nous avons suivi le gouverneur de Katanga qui nous a dit qu’il venait d’enregistrer deux cas qui sont venus dans le vol de Congo Airways.

Je n’ai pas trainé, j’ai appelé notre gouverneur du Nord-Kivu et même celui du Sud-Kivu pour les alerter et dire effectivement bien que la solution puisse se trouver au niveau de Kinshasa, mais ils doivent aussi manifester cette proposition de fermeture momentanément des vols domestiques. J’ai officiellement demandé au chef de l’Etat d’instruire le gouvernement pour qu’il puisse suspendre les vols domestiques exceptés des cargos ou des vols qui amènent des vivres ou des matériels de santé », a-t-il déclaré.

La Lucha aussi appelle à la suspension des vols

De son côté, l’un des militants du mouvement pro-démocratie de la LUCHA, Espoir Ngalukiye, a aussi appelé le gouvernement à suspendre tous les vols des différentes compagnies aériennes notamment CAA, Congo Airways, et Ethiopian Airlines, pendant cette période de pandémie.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.