L’armée pour aider à mobiliser les recettes de l’Etat

L’Inspecteur Général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le général d’Armée, John Numbi a indiqué jeudi au cours d’un entretien avec le Vice-ministre des Finances, Junior Mata, qu’il va renforcer le contrôle de tous les hommes en uniforme qui peuvent, par défaut, faciliter la fraude à tous les postes frontaliers de la République Démocratique du Congo. 

La discipline militaire au service du fisc

L’Armée étant une école de discipline, le général John Numbi estime que son influence jouera positivement pour que les militaires fassent correctement leur travail à toutes les frontières de la république, afin qu’ils  ne laissent rien  passer sans que l’Etat congolais ne puisse bénéficier  en termes de taxes et impôts susceptibles de contribuer  à atteindre la somme de 11 milliards USD ressortie dans la loi des finances exercice 2020.  

« La décision du Président de la République pour mobiliser les recettes afin de répondre au budget défendu devant le parlement est encourageant et je suis parmi les acteurs qui doivent contribuer efficacement à cette mobilisation des recettes. En tant qu’inspecteur général des FARDC, j’ai le devoir de contrôler tous les hommes en uniforme qui peuvent  par erreur ou inadvertance faciliter ces fraudes aux postes frontaliers. Nous avons déjà commencé le travail et je pense que ça rentre bien dans mes prérogatives ou  devoirs. Il faut à tout prix éradiquer ce mal qui a rongé notre pays pendant des années », a-t-il prévenu. 

L’officier supérieur de l’armée congolaise pense, en outre, que si le Président de la République  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo fait de la lutte contre la fraude une de ses priorités, il est parmi les premières personnes qui doivent accompagner cette décision.  

Infocongo.net/Germain Coucou Diantama

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.