La base de l’Udps manifeste à Limete pour exiger la fin de la coalition FCC-CACH

Tôt ce vendredi 7 février dans la commune de Limete, les militants de l’UDPS ont manifesté devant le siège de leur parti, bloquant des rues pour réclamer la fin de la coalition FCC-CACH, la réhabilitation des bourgmestres suspendus par le gouverneur Gentiny Ngobila(dont plusieurs sont de l’Udps).

Militants de l’Udps bloquant une rue à Limete vendredi 7 février 2020

En effet, le patron de la ville de Kinshasa a suspendu huit autorités  municipales pour une durée allant de 1 à 3 mois selon le cas, pour n’avoir pas suivi à la lettre ses instructions dans le cadre de la mise en œuvre de l’opération “Kinshasa-Bopeto” dans leurs entités respectives. Il s’agit des bourgmestres des communes de Kimbanseke, Lingwala, Matete, Ndjili, Ngaba, Ngaliema, Ngiri-Ngiri et Nsele.

Le numéro un de la ville de Kinshasa a annoncé mercredi 05 février, ces mesures importantes  aux bourgmestres et leurs adjoints,  aux commandants districts de la police ainsi qu’aux responsables de services de sécurité. 

Quant aux non sanctionnés, le gouverneur Ngobila leur a donné un dernier avertissement afin de s’impliquer totalement dans la réussite de ce vaste et ambitieux programme par des idées révolutionnaires et innovantes adaptées à notre environnement. 

Pour l’autorité urbaine, cette décision marque la fin de la période de sensibilisation car, a il dit, l’heure a sonné pour des actions concrètes et à impact visible. Il a souligné qu’après les bourgmestres, viendra  le tour des commandants de police, des administrateurs des marchés et autres responsables à différents niveaux.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.