Thomas Luhaka choqué par les conditions de logement des étudiants du campus de l’Unikin

Les étudiants étaient logés dans des conditions infrahumaines sur le campus de l’Université de Kinshasa, a affirmé le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) Thomas Luhaka, lors de la visite effectuée sur cette institution universitaire.

Il devrait évaluer les dégâts causés après les échauffourées qui ont éclaté lundi 6 et mardi 7 janvier 2020 entre policiers et étudiants.

Au-delà des dégâts causés par des actes de vandalismes, le ministre Thomas Luhaka indique que l’UNIKIN a besoin d’être réhabilitée.

« Ce qui est déplorable ce que les infrastructures de l’université de Kinshasa sont dans un état de délabrement très avancé. On voit bien qu’on a besoin de réhabiliter tous ces bâtiments. C’est le plus grand campus universitaire que nous avons dans notre pays », a-t-il déploré.

Thomas Luhaka souligne qu’en tant que parent, en tout amour parental, les conditions dans lesquelles les enfants étudient ne sont pas acceptables.

« On ne peut pas accepter que nos enfants reviennent habiter dans ces conditions. Il y a nécessité de lancer les travaux qui ne vont pas s’arrêter là-bas. Nous profitons de ces évènements comme les bâtiments sont libres pour accélérer les travaux », a-t-il ajouté.

En ce concerne la reprise des activités académiques, le ministre assure que des organes attitrés ont été chargés de gérer ce problème.

« Il y a des organes attitrés qui sont chargés de régler les problèmes survenus à l’UNIKIN. On s’est convenu qu’ils vont faire des concertations en interne pour nous présenter un chronogramme de la reprise progressive des activités au niveau de l’université de Kinshasa », a-t-il conclu.

Thomas Luhaka était accompagné de la vice-ministre de l’ESU, des membres du conseil d’administration de l’UNIKIN et du conseiller principal du chef de l’État chargé de l’enseignement supérieur.

Lire aussi: https://infocongo.net/2020/01/08/unikin-toutes-les-activites-suspendues-jusqua-nouvel-ordre/

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.