2ème édition de la biennale « Yango » à l’espace culturel Monts des arts

C’est confirmé ! La 2ème édition de la biennale des arts visuels et contemporains dénommée « Yango », Initié depuis l’année 2014 par le photographe-visuel Kiripi Katembo d’heureuse mémoire, se tiendra au courant de l’année 2020 sous le haut patronage de la Fondation qui porte son nom dirigée par sa sœur cadette Dada Kahindo.

L’annonce de l’événement a été faite au cours d’un point de presse organisé lundi 9 septembre dernier à l’espace culturel Monts des arts, dans la commune de la Gombe.

Des projets artistiques innovants

Selon le Directeur artistique de cette exposition, Monsieur Sinzo Aanza, de nombreux artistes contemporains, designers, photographes, historiens de l’art, conservateurs et critiques d’arts venus des cinq continents seront invités à proposer des projets artistiques innovants autour de la thématique « Reprendre » cher au philosophe et écrivain congolais Yves Valentin Mudimbe, pour sanctionner la reprise et le rayonnement de l’une des biennales majeures des arts visuels et contemporains en Afrique.

Sinzo Aanza, Directeur artistique de Yango

De nombreux rendez-vous seront proposés dans différents espaces culturels de la ville de Kinshasa à savoir l’Académie des beaux-arts, l’espace Monts des arts, l’Institut français de Kinshasa, le Centre Wallonie Bruxelles, le Musée d’arts contemporains de l’échangeur de Limete, le Musée national de la RDC à côté du palais du peuple, à l’espace culturel de Matonge sur avenue Digba et dans les galeries de la ville-province de Kinshasa, pour célébrer les arts visuels à travers la photographie.

Repenser un espace social et public d’expression artistique

Pour les commissaires d’exposition de « Yango 2020 » : Sara Alonso Gomez et Yala Nadia Kisukidi, la 2ème édition de la biennale « Yango 2020 » va engager les artistes contemporains participants à cette manifestation culturelle à repenser un espace social et public d’expression artistique à travers ses installations et autres performances urbaines.

Géraldine Tobe a représenté les artistes dans cette cérémonie pour confirmer leur présence ici à Kinshasa, lors de la 2ème édition de la biennale « Yango 2020 »

C’est pour susciter un dialogue sur l’histoire de l’art photographique et visuel à travers la réalité péri-urbaine d’une partie de la ville métropolitaine de Kinshasa, en référence à sa population, jeune et dynamique.

Rendez-vous est donc pris. Wait and see, disent les anglais, attendons voir : « Qui vivra verra !»

Xavier Ntete

Leave a Reply

Your email address will not be published.