Affaire 15 millions USD : Kamerhe nie tout !

Dans une interview accordée lundi 9 septembre dernier à nos confrères de Jeune Afrique, Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du chef de l’Etat, nie toute implication dans ce que l’opinion publique qualifie de « Affaire détournement de 15 millions de dollars américains ».

Voici environ trois semaines que la fameuse affaire du détournement de 15 millions à la présidence de la République, révélée par l’enquête diligentée par l’Inspection Générale des Finances, IGF. Cette dernière, on le rappelle, a été suspendue par le Directeur du Cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe. Mais, tout de même, un petit voile vient d’être levé sur l’implication de celui-là même qui a décommandé l’enquête sur la disparition de cette somme colossale.

Une cabale pour le discréditer?

Pour l’autorité morale de l’union nationale congolaise, UNC, et membre du CASH, cette affaire n’est qu’une cabale montée contre sa personne, mais qu’il faut minimiser : « Un petit complot inutile et mal monté », d’après lui.

En plus, le grand allié de Félix dont il a reçu un grand soutient en cette période trouble, affirme haut et fort qu’il n’y a jamais eu un détournement de cette somme et qu’il n’a jamais été visé par la fameuse enquête : « Laissez-moi vous dire pour commencer que mon nom n’apparaît pas dans le rapport de l’IGF. Il n’y a pas eu de détournement. Ces 15 millions là proviennent d’une ligne de crédit de 10 millions qui avait été ouverte par le ministre de l’Economie. Il s’agit d’une décote et c’est une opération régulière. D’ailleurs, lorsque l’IGF a porté plainte auprès de l’inspecteur général de la brigade contre les crimes économiques, celui-ci a classé le dossier. C’est bien la preuve qu’il n’y a pas eu détournement. »

Des questions sans réponses subsistent…

Cependant, quelques questions restent en suspens malgré les confessions de Vital Kamerhe: pourquoi avoir arrêté cette enquête s’il ne se reprochait de rien ? Plus encore, pourquoi avoir attendu si longtemps pour réagir, si ce n’est le temps de chercher à combler le vide ? Où sont passés finalement ces 15 millions et qui est sensé diligenter l’enquête dans le cas d’espèce ?

In fine, il y a de quoi dire que la nouvelle ministre de l’Economie nationale, Acacia Bandubola, a du pain sur la planche car le ministre qui vient de lui céder le fauteuil n’a pas répondu à la question sur la destination de ce pactole. La protègera-t-il en tant que l’un des grands sociétaires du ticket gagnant CASH au détriment du peuple, ce peuple à privilégier « d’abord » ?

Jacques Kalokola    

Leave a Reply

Your email address will not be published.