RDC : Vers l’invalidation des bureaux des assemblées provinciales

La Cour Constitutionnelle pourra se prononcer dans les heures à venir sur l’invalidation des bureaux des assemblées provinciales dont les règlements intérieurs n’ont pas reçu le quitus de cette juridiction pour leur bon fonctionnement tel que prévu dans la constitution, d’où une violation des dispositions de la loi fondamentale.

C’est ce que vient de préciser le Président National de l’UDPS recherché par les combattants depuis les derniers incidents : « nous rejetons ces élections parce que nous pensons que c’est une violation flagrante de notre constitution. Bien entendu, nous appelons à la réorganisation des élections non seulement des sénateurs mais aussi des bureaux des assemblées provinciales », a-t-il déclaré.

Tout en reconnaissant des cas de corruption dans tous les camps, le numéro un du parti cher à Félix Tshisekedi reconnait que les députés provinciaux de son parti ont reçu des pots de vin, ce qui représente une trahison. Il affirme avoir des preuves d’actes de corruption et promet des sanctions sévères aux corrompus de l’UDPS : « Nos députés provinciaux ont trahi le parti. Quand on est membre d’un parti politique, on respecte les consignes et instructions du parti. Le parti politique va prendre certaines mesures qui serviront de leçon aux députés des autres partis politiques. En début de la semaine (prochaine, ndlr), le parti va déposer des plaintes contre les députés suspectés de corruption. A Kinshasa, 9 députés seront estés en justice, 6 à Mbuji Mayi, 5 à Kananga. »

A tout prendre, cet épisode qui fait la une de tous les tabloïds vient contredire les propos de l’actuel locataire de l’assemblée provinciale de Kinshasa, le très réputé Pasteur Godé Mpoyi, qui, lors de son dernier point de presse, le jeudi 14 mars 2019, jurait comme tout homme de Dieu, la Bible à la main, qu’il n’y a jamais eu un quelconque soupçon de corruption dans cette institution dont il venait à peine de prendre la commande deux jours avant ces fameuses élections. Ce qui porte à croire que ce dernier pourrait se retrouver entre les deux camps : les corrupteurs et les corrompus.

Wait and see.

Jacques Kalokola

Leave a Reply

Your email address will not be published.