Soldats FARDC formés aux combats par Hélicoptère

Dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), 400 soldats ont entamé une formation de trois semaines sur les techniques et tactiques de combats par hélicoptère. Cette formation, dispensée par les casques bleus guatémaltèques et bangladais de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), vise à mieux équiper les FARDC pour combattre les groupes armés dans les régions difficiles d’accès de la province d’Ituri.

Exercices de déploiement et adaptation au terrain

La première phase de la formation a concerné 100 soldats qui ont été soumis à des exercices de déploiement par hélicoptère dans des zones de combat simulées. Accrochés à des cordes, ils ont été descendus sur le terrain, armes à la main, afin de s’entraîner à opérer dans des zones inaccessibles, notamment les territoires de Djugu et Irumu, où les groupes armés sont actifs.

Améliorer la mobilité et l’efficacité des FARDC

Selon les formateurs du contingent guatémaltèque de la MONUSCO, ces exercices visent à améliorer la mobilité et l’efficacité des FARDC dans la lutte contre les groupes armés. Les soldats formés seront en mesure de se déployer rapidement dans des zones difficiles d’accès, ce qui leur permettra de mieux répondre aux menaces et de protéger les populations civiles.

Vers des opérations conjointes FARDC-MONUSCO pour la paix en Ituri

Cette formation s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la MONUSCO pour appuyer les FARDC dans la restauration de la paix en Ituri, une région qui souffre des affres de la guerre depuis plus de deux décennies. La formation des soldats congolais aux techniques de combat par hélicoptère contribuera à renforcer les capacités des FARDC et à préparer le terrain pour des opérations militaires conjointes avec la MONUSCO en vue de neutraliser les groupes armés et ramener la paix dans la région.

Lire :  Sur le départ, la MONUSCO lègue du matériel aux administrations provinciales du Maniema

Un engagement continu de la MONUSCO pour la stabilisation de l’Ituri

La formation des 400 soldats congolais aux techniques de combat par hélicoptère témoigne de l’engagement continu de la MONUSCO à appuyer les FARDC dans leurs efforts pour ramener la paix et la sécurité en Ituri. La Mission des Nations Unies continuera à travailler aux côtés des autorités congolaises pour mettre en œuvre le mandat qui lui a été confié et contribuer à la stabilisation de la province. Lire aussi : Combats intenses entre FARDC et M23 à Sake : la cité de nouveau bombardée – Infocongo