Eléments de la milice Mobondo

Pas moins de 7 personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi 2 février dans une nouvelle attaque des miliciens Mobondo au village États-Unis situé dans le territoire de Kenge, secteur de Bukangalonzo, dans la province du Kwango. Le cadre de concertation provincial de la société civile rapporte qu’un déplacement massif de la population locale vers diverses directions est occasionné par cette situation. 

D’après le président de cette structure, Lucien Lufutu, ces miliciens vivaient au sein de la population locale depuis près de cinq jours, semant la panique dans cette région. Lucien Lufutu qui condamne ces tueries, demande aux de prendre les dispositions sécuritaires pour mettre fin au phénomène Mobondo.

« Hier, ces Mobondo qui sont accompagnés par Zéro Barré comme leur leader, ont pu tuer sept personnes dans le village Etats-Unis. Les personnes se déplacent pour fuir vers Pont Kwango, certains sont déjà arrivés à Kenge, d’autres seraient dans Lonzo mission, Bukangalonzo secteur, à Kabuba ainsi que vers Batshongo. La population est entrain de périr, à tout moment on enregistre des morts. Nous demandons aux autorités de tout mettre en œuvre pour mettre fin à ce phénomène Mobondo qui terrorise la population de cette partie de la province du Kwango », a expliqué Lucien Lufutu.

Après près de quatre mois de calme, les Mobondo ont repris leurs activités meurtrières dans la province du Kwango, ont indiqué des sources locales. Lire aussi : 100 passagers bloqués à Kwamouth après une embuscade de la milice Mobondo – Infocongo

Lire :  Justice : Matata Ponyo accuse la police de viol de son domicile