Moise Katumbi à Bunia

En campagne dans la Grande Orientale, le candidat numéro 3 à la présidentielle, Moïse Katumbi a été chaleureusement accueilli mercredi 22 novembre 2023 à Isiro dans la province du Haut-Uele.

Devant une foule immense venue l’écouter, le président de l’ensemble pour la république, a demandé à la population de ne pas voter pour Félix Tshisekedi, président des promesses somnifères, qui selon lui n’a rien fait pour le Haut-Uele après 5 ans de règne

« (…)ne pas voter pour Félix Tshisekedi, président des promesses somnifères, il n’a rien fait pour le Haut-Uele après 5 ans de règne. Contrairement à l’école, il n’est pas permis de redoubler à la fonction présidentielle quand on n’a pas de bilan à présenter à la population », a-t-il asséné, en présence de ses alliés Matata Ponyo, Seth Kikuni et Franck Diongo, présentés au public.

Attaque frontale

Moïse Katumbi laisse un message fort que la population pourra demander à Félix Tshisekedi par rapport à son bilan dans cette province.

« J’ai vu qu’il n’y a toujours pas des routes, pas d’électricité, pas d’eau… La gratuité de l’enseignement est un slogan ici et les enseignants ont salaire de 50.000 francs contre 21000 dollars pour un député national qu’il a formé. Le Haut-Uele manque de tout. Il reviendra encore ici pour essayer de vous endormir avec un autre chapelet de promesses irréfutables, demandez-lui ce qu’il a fait pour la province et dites-lui au revoir », a-t-il dit sous les applaudissements de l’assistance.

Moise Katumbi en meeting populaire à Bunia

Avec son programme social chiffré à 141 milliards de dollars, Katumbi a promis de construire les routes et les hôpitaux, d’améliorer les salaires des enseignants ainsi que la solde des militaires et des policiers.

Lire :  Alain Atundu Liongo traverse la rue pour l'Union Sacrée

« Je m’engage à asphalter la route Isiro-Buta. J’ai déjà relevé pareil défi au Katanga en bitumant la route Kasumbalesa-Kolwezi. Je ne suis pas un démagogue. Je suis un homme des actions palpables et j’ai eu à le prouver à plusieurs reprises », a-t-il ajouté.

À Bunia, Moïse Katumbi rassure la population de l’Ituri, une fois élu président de la République, de réduire le salaire des députés pour améliorer les conditions de vies des populations qui vivent dans la misère. Il dit également avoir le souci de mettre fin à l’insécurité qui menace les territoires de l’Ituri et celui du Nord-Kivu.

Promesses, d’un candidat à l’autre…

« Si vous voyez un père pleurer c’est à dire qu’il n’a pas de solution. Aujourd’hui des mercenaires sont mieux payés que les militaires, nous allons débloquer un fonds spécial pour le problème sécuritaire dans les provinces de l’Ituri et Nord-Kivu, nous allons disponibiliser 5 milliards de dollars américains pour le développement, vous avez beaucoup souffert c’est le moment de vous réjoui », a dit Moïse Katumbi.

Bien que Mukwege qu’il ne pourra pas attaquer ses adversaires ou les insulter pendant la campagne électorale, Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi ne cessent de se jeter des pierres partout où ils passent.

Depuis le début de la campagne électorale, les deux candidats paraissent favoris par rapport aux messages qu’ils s’envoient entre eux lors de cette période et la popularité. Présidentielle 2023 : Moïse Katumbi attendu à Goma (Nord-Kivu) jeudi 23 novembre

Jadot Doué Lukadi